nos valeurs
La maison des élus est au service des élus socialistes et républicains pour les accompagner au quotidien dans l'exercice de leur mandat

Qui sommes nous

La Maison des élus – FNESR Centre de formation Condorcet –  accueille dans un même mouvement l’ensemble des élus socialistes et républicains.
A leur service, elle exerce des missions de coordination politique, d’information et de formation. C’est aussi un lieu d’échange d’idées et de bonnes pratiques

Que faisons-nous

Nous accompagnons et formons les élus socialistes et apparentés : Nous offrons à nos élus la possibilité d’échanger et de débattre sur les politiques publiques mises en place dans les collectivités.

Nous proposons des formations pour renforcer la qualité et l’efficacité de l’action de nos élus.

Le centre de ressources permet à tout instant d’être informé sur les sujets touchant aux politiques locales. Un service juridique apporte les réponses précises et circonstanciées aux questions technique et juridiques posées par les élus.

Actualités

Déconjugualisation de l’Allocation Adulte Handicapée
Politique Agricole Commune : le combat d’Eric Andrieu eurodéputé PS et rapporteur de la PAC contre les pesticides et pour une agriculture plus juste
A Pont-de-Claix, le maire Christophe Ferrari lance un complément minimum garanti pour les jeunes et les sénior

Le 17 juin 2021 était débattue, sous l’impulsion du groupe communiste, une proposition de loi visant à déconjugaliser l’Allocation Adulte Handicapé (AAH). Cette mesure, réclamée depuis longtemps par les associations, syndicats et militants, aurait permis aux bénéficiaires de l’AAH de ne pas voir leur allocation indexée sur les revenus de leur conjoint(e).

Député européen depuis 2012, Eric Andrieu s’est toujours battu, au fil de ses trois mandats contre les pesticides et pour une agriculture mondiale plus juste qui protège les agriculteurs. Il a notamment été le premier député européen à demander une évaluation des effets cumulés des accords de libre-échange sur l’agriculture européenne.

Les jeunes et les plus âgés ont été deux publics particulièrement fragilisés par la crise. Face à ces difficultés spécifiques, s’inspirant du concept de revenu universel, la Ville de Pont-de-Claix a mis en place le complément minimum garanti pour les plus de 60 ans dès septembre 2021 et les jeunes, à compter du deuxième semestre 2022.