Les forces de la fédération au service du changement, par Pierre Cohen

Edito - Pierre Cohen

En élisant François Hollande Président de la République, en donnant aux forces de gauche une large majorité à l’Assemblée nationale, les Français ont très clairement fait le choix du changement. Ils ont fait le choix d’une République apaisée, exemplaire, au service de l’intérêt général.

 

Après des années marquées par l’augmentation du chômage et de la précarité, la hausse des inégalités, le primat de la finance et de la spéculation sur la puissance publique, après des années marquées par le mépris pour les plus faibles, la stigmatisation des étrangers, des syndicalistes, des fonctionnaires, le nouveau gouvernement ouvre une autre perspective. Il devra engager l’Europe dans une nouvelle dynamique, sur la voie d’une croissance forte, durable, innovante, créatrice d’emplois. Il devra relever le défi de la réindustrialisation. Il devra investir réellement dans la jeunesse et dans son avenir et réconcilier la France avec le progrès. Il devra redonner toute leur place aux services publics, refonder notre pacte républicain, restaurer la confiance entre l’État et les collectivités locales.

La responsabilité du gouvernement est à la mesure de l’attente des Français : elle est immense.

Celle des élus locaux ne l’est pas moins.

En prenant la présidence de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains, je mesure l’ampleur de l’engagement qui doit être le mien, qui doit être celui de l’ensemble des élus, pour accompagner et démultiplier les initiatives du gouvernement et du parlement.

Pendant des années, Marylise Lebranchu a fait de notre réseau une force de mobilisation des élus, une force de proposition pour envisager les réformes territoriales utiles à notre pays. Je tiens à rendre hommage à son travail et à celui de l’équipe soudée et expérimentée qu’elle a su constituer autour d’elle. Je consacrerai pour ma part mon énergie à mettre les forces de la Fédération au service de la réussite du changement. Je connais la détermination des élus socialistes et républicains. Je connais leur capacité à défendre les valeurs auxquelles nous croyons. Je sais pouvoir compter sur eux.

Parmi les réformes engagées par le gouvernement, celle des collectivités territoriales mobilisera bien évidemment la FNESR. Nous avons besoin d’un pacte de confiance durable, au service des citoyens, entre l’État et les collectivités, garantissant à ces dernières une autonomie effective. Avec un État fort, qui impulse, relayé par des collectivités territoriales efficaces, aux compétences précisément définies, la puissance publique pourra mener des politiques efficaces et justes au service de tous les citoyens, dans tous les territoires, sans exclusive.

Pierre Cohen, président de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains