L’Elu de la semaine : Xavier Moinier

Xavier Moinier

En terre de mission

Xavier Moinier est conseiller municipal de Sèvres Anxaumont, conseiller communautaire à la Communauté de communes Vienne et Moulière et vice-président du SCOT du Seuil du Poitou en charge de l’économie. Il est aussi président de l’Union des élus socialistes et républicains de la Vienne

Xavier Moinier a grandi en voyant des parents s’engager pour les autres. Il est issu d’une famille de syndicalistes socialistes et catholiques. Dans les années 1980, il est lycéen à Niort et rejoint la Croix-Rouge, avec laquelle il participe à des distributions de vêtements et de nourriture. Le bac en poche, arrive le temps du service militaire puis du premier boulot. Après cette coupure, il décide de reprendre ses études. Il n’a alors plus le temps de se consacrer à ses engagements. C’est au début des années 1990 que Xavier Moinier franchit le pas en rejoignant les radicaux de gauche, grâce à une rencontre avec Michel Crépeau. En 1998, il est candidat aux cantonales sous cette étiquette.

Garder le cap

Xavier Moinier s’est investi dans la campagne de Christiane Taubira pour l’élection présidentielle de 2002. «À la suite de la défaite de la gauche au premier tour, j’ai décidé de rejoindre le PS afin d’unir les forces», explique Xavier Moinier. Rapidement, il devient secrétaire de la section de St-Julien l’Ars. En 2011, Michel Brulot cède sa place au Conseil général pour raisons de santé et Xavier Moinier le remplace. Mais en 2015, en raison d’un contexte national et local défavorable, il échoue aux élections départementales : «Je conserve de mon expérience au département un souvenir d’extrême sollicitude des habitants, notamment en zone rurale. C’est une expérience humaine fondamentale dans le parcours d’un élu».

Xavier Moinier est plusieurs fois candidats aux municipales à Sèvres Anxaumont en 2001, 2008 et 2014. «Lors des dernières élections municipales, la victoire s’est jouée à 50 voix près. Pour la première fois de son histoire, la ville connaît un conseil municipal avec une opposition. Être élu d’opposition est formateur. Nous travaillons les dossiers en profondeur. Après analyse de la situation des temps d’activités périscolaires, nous avons proposé leur gratuité au conseil municipal. Ce qui n’était pas le cas auparavant», ajoute Xavier Moinier.

Cohérence du territoire

Enseignant-chercheur à la faculté de sciences économiques de Poitiers, Xavier Moinier était jusqu’en avril dernier vice-président de l’université en charge de la communication. En qualité d’universitaire, il prend position pour une COMUE (Communauté d’universités et d’établissements) qui rejoint les frontières de la grande région Aquitaine car «les Régions ont une compétence sur l’enseignement supérieur et sur les fonds européens. Il faut une cohérence demain sur les investissements, les catalogues de formation et la mobilité des personnels».

Xavier Moinier est également président de l’UDESR 86. Rôle très important, qui lui permet de travailler quotidiennement avec les élus. «Nous avons mené une forte campagne d’adhésion afin d’être dans une démarche participative des élus. Nous sommes présents sur les réseaux sociaux et un site est en cours de développement. Nous travaillons autour de sorties thématiques et animons des groupes de réflexion, comme sur les politiques jeunesse. Nous réalisons un maillage territorial avec des délégués territoriaux qui sont notre relais auprès des élus pour créer du lien d’intelligence et de réflexion», ajoute Xavier Moinier. Secrétaire fédéral du PS en charge de la santé, il rend également visite aux sections pour rendre compte de ce qui pourrait être fait en matière de santé sur le département grâce à des conférences thématiques. La prochaine, prévue en octobre, portera sur les problématiques liées au maintien des soins en milieu rural.

Julien Bossu