L’élu de la semaine: Stéphane Le Bourdon

StŽphane Le BourdonUn élu au parcours différent

Stéphane Le Bourdon est conseiller municipal de Ploneis, conseiller communautaire de Quimper communauté et conseiller départemental du 1er canton de Quimper. Un Bigouden au grand cœur qui n’a pas sa langue dans sa poche

Stéphane Le Bourdon est conseiller municipal de Ploneis, conseiller communautaire de Quimper communauté et conseiller départemental du 1er canton de Quimper. Un Bigouden au grand cœur qui n’a pas sa langue dans sa poche

Stéphane Le Bourdon fait partie de ces personnes qui ont le militantisme ancré dans le sang. Depuis toujours, il s’est ouvert aux autres. Au début, c’est au sein des jeunesses chrétiennes, mais des désaccords philosophiques le conduisent à les quitter. Il se retrouve dans les valeurs de l’ovalie à l’adolescence et se rend dans les écoles pour faire des initiations au rugby. «Le militantisme est quelque chose qu’on a en soi, c’est une façon d’être, une façon de vivre. Je voulais aider les autres», explique Stéphane Le Bourdon. Ensuite vient sa période de service militaire, qui sera prolongée à deux ans et demi : «En étant dans la marine, j’ai pu poursuivre mon ouverture sur le monde, les cultures et les religions en me rendant dans plus de 25 pays du monde arabo-persique, du sous-continent indien ou d’Asie. Je fus surpris par le constat saisissant de l’image de l’occident et des clichés qu’il véhicule».

Un corps usé par la vie

Une mauvaise chute sur une plaque de verglas à l’adolescence et une lourde fracture qui se soigne mal l’empêcheront de rester dans l’armée. Il poursuit alors sa carrière en travaillant dans des discothèques pendant une dizaine d’années et se reconvertit par la suite dans la démolition. Les conséquences de son accident se font de plus en plus douloureuses et Stéphane Le Bourdon sombre progressivement dans le handicap au gré des crises et opérations qui se succèdent. En 2003, il est contraint d’arrêter de travailler une première fois. Il en profite pour passer un bac pro de conducteur de travaux, métreur, dessinateur. En 2010, il ne peut plus travailler et ne se déplace presque plus qu’en fauteuil roulant à partir de 2012.

Arrivé à Ploneis en 2003, Stéphane Le Bourdon s’implique au sein d’une association de parents d’élèves. «Le maire de l’époque, Pierre Le Berre, est venu me chercher pour rejoindre sa liste pour les élections de 2008. Il cherchait à apporter un peu de fraîcheur dans sa composition en y incluant des nouveaux habitants de la commune. Nous l’emportons et je suis élu conseiller municipal pour la première fois», raconte Stéphane Le Bourdon. En 2014, il est même question qu’il prenne la tête de liste, mais pour des raisons de santé il s’y refuse.

En 2015, il se dit que c’est «le moment où jamais de se lancer». Il s’investit particulièrement dans la campagne des dernières élections départementales avec une vingtaine de réunions publiques et plus de trente jours de porte à porte. Il défend l’image du département, qui a «malheureusement trop été vu comme une tirelire pour les communes et les intercos», précise-t-il.

Il est le premier élu à mobilité réduite au sein du Conseil départemental du Finistère et il a ainsi pu constater que les installations n’étaient pas toujours adaptées ; par exemple un ascenseur qui ne descend pas au sous-sol, là où se déroulent les réunions de groupe ! Stéphane Le Bourdon est donc un élu handicapé : «Le problème est de réussir à se faire voir, car les regards sont assez fuyants. Je constate une peur du handicap». Au sein des commissions où il siège, il tente de faire changer la vision de la prise en charge du handicap : «Aujourd’hui, les élus, trop souvent, la perçoivent comme une charge, ils ne voient que les dépenses, or ce n’est pas que cela. C’est assez compliqué de se faire entendre au sein de la commission accessibilité, il faut aussi faire face à la concurrence entre les handicaps», déplore-t-il.

Julien Bossu

Ce portrait est extrait de la lettre de Communes de France n°235 du 1er décembre 2015

Abonnez-vous à Communes de France