Visite de François Hollande à BPI France : soutenir l’investissement pour amplifier la reprise

La visite du Président de la République à BPI France le 16 mars a été l’occasion de mettre en lumière le succès croissant de cet organisme et de son déploiement régional, au plus près du tissu économique. Mise en place par la loi du 31 décembre 2012, BPI France constitue l’engagement numéro un de François Hollande lors de la campagne 2012. Son objectif est de soutenir les ETI et les PME afin qu’elles grandissent, innovent, exportent, embauchent. Présente aujourd’hui dans 17 régions via 42 implantations, la BPI s’est appuyée sur cet ancrage territorial pour permettre la garantie de prêts bancaires, en partenariat avec les conseils régionaux, à près de 70 000 TPE et PME pour un montant de 7,8 milliards d’euros.

BPI France connaît ainsi une forte progression sur l’ensemble de ses offres. Pour la première fois, le soutien à l’innovation a dépassé le milliard d’euros : 4 582 entreprises ont été accompagnées sur des projets innovants. Le financement à l’export a connu une croissance record de +262 % à 400 millions d’euros : le succès des entreprises françaises au Consumer electronic show de Las Vegas, en janvier dernier, en a été le reflet. Cet enjeu de l’export est une priorité pour 2015. Il faut citer également la forte augmentation des concours en prêts et en aides (+29 % à 12,5 milliards d’euros) et des investissements en capital (+37 % à 1,4 milliard d’euros). «Ces données chiffrées sont autant de bonnes nouvelles pour l’économie française, a commenté Patrice Prat, secrétaire national du PS à l’innovation et aux TPE/PME et député du Gard. Elles viennent s’ajouter à l’annonce de la hausse des investissements étrangers sur le territoire (+8% en 2014). Ces indicateurs permettent enfin d’envisager les prémices d’une reprise économique grâce aux efforts du gouvernement et à la mobilisation de toutes les énergies du pays. Depuis 2012, forte de ses atouts, la France fait le choix de la production, de la création, de l’innovation, de l’exportation. C’est aussi celui de l’investissement dans la croissance durable et pour l’emploi», ajoute Patrice Prat.

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France du 23 mars 2015

Abonnez-vous à Communes de France