Urgence déclarée pour la gestion de l’eau

Jean-Jacques Lozach, sénateur de la Creuse, a co-publié au nom de la délégation à la prospective un rapport d’information intitulé : “Eau : urgence déclarée”. « Il y a un risque de pénurie d’eau avéré dans l’Hexagone », précise Jean-Jacques Lozach. La gestion de la ressource en eau est une préoccupation nécessaire dans un contexte de dérèglement climatique. Ses conséquences sur la ressource en eau doivent être anticipées. Le constat ainsi que les préconisations sont déjà connus : par exemple réduire les fuites des réseaux d’eau potable ou changer les pratiques agricoles ou les variétés plantées. Le rapport préconise également la dessalinisation de l’eau de mer ou la réalimentation des nappes phréatiques. Les moyens technologiques existent mais les coûts d’utilisations sont encore très élevés. Le rapport préconise la décentralisation de la gestion de l’eau par la création d’organismes organisés par bassins ou sous-bassins pour gérer la ressource au plus près des territoires. Avec la constitution de réserves de proximité, les auteurs du rapport souhaitent donner plus de place aux acteurs locaux dans la gouvernance de l’eau. Les outils, tels que la Gemapi ou les projets de territoires, sont ainsi à renforcer. D’autres pistes sont évoquées comme l’amélioration de l’état des réseaux de distribution dont la ressource s’échappe dans la nature à hauteur de 20 à 25 % et la collecte des eaux pluviales.

J. B.