Une double visite ministérielle en Corse

Bernard Cazeneuve et Marylise Lebranchu se sont rendus en Corse le 6 février. Après une cérémonie d’hommage au préfet Claude Erignac, premier préfet assassiné en France depuis l’Occupation, il y a 17 ans, le ministre de l’Intérieur et sa collègue chargée de la Décentralisation et de la Fonction publique se sont rendus à l’Assemblée de Corse.
Répondant au voeu de l’Assemblée de création d’une collectivité unique, les deux ministres ont indiqué que le gouvernement validait cette perspective, dont les élus de Corse ont souhaité à plusieurs reprises qu’elle puisse se concrétiser rapidement. Les ministres ont d’ailleurs annoncé qu’un amendement dans ce sens serait introduit dès la première lecture du projet de loi NOTRe
à l’Assemblée nationale, prévue le 17 février.
Bernard Cazeneuve et Marylise Lebranchu ont précisé que la création de la collectivité unique pourrait intervenir au plus tard au 1er janvier 2018 par la loi. Les ministres ont toutefois laissé aux élus de Corse le soin de se prononcer sur la perspective alternative d’une consultation par voie de référendum, qui aboutirait à une création différée dans le temps.
Après un déjeuner républicain à la Collectivité territoriale de Corse, les deux ministres se sont rendus à Bastelica, commune de montagne, où ils ont inauguré le centre d’immersion linguistique cofinancé par l’Etat, la CTC et le Conseil général de Corse du Sud.
Ils ont rappelé leur attachement à ce que la langue Corse « vive au quotidien et continue d’irriguer la culture et la société corses ».

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France n°199 du 9 février 2015

Abonnez-vous à Communes de France