Une carte actualisée de l’économie française

L’INSEE a publié des études sur la démographie des établissements, en se concentrant sur les dynamiques de création d’établissements et d’emplois. Les établissements correspondent à des “unités de production géographiquement localisées”, c’est-à-dire des lieux qui produisent des biens ou des services et qui dépendent juridiquement d’une entreprise. C’est en analysant l’implantation des établissements que l’on peut dresser une cartographie du tissu productif d’un territoire.

L’étude de l’INSEE montre à la fois une importante augmentation du nombre d’établissements au niveau national, qui ne doit pas masquer des disparités locales importantes qui s’expliquent notamment par la «spécialisation sectorielle territoriale». Le nombre d’établissements est ainsi passé de 3,5 millions à 4,2 millions dans les activités marchandes hors agriculture entre 2008 et 2013. Le renouvellement des établissements est également important, avec en moyenne 21 % de nouveaux établissements contre 17 % qui disparaissent.

Le renouvellement des établissements est plus important sur un arc méditerranéen, ainsi que dans les zones d’emploi d’Ile-de-France, d’Aix-en-Provence, de Lyon ou de Nantes, en raison d’une activité tertiaire plus importante. En revanche, il est plus faible sur les territoires où se concentrent les activités industrielles et les activités financières et d’assurance. En complément de cette étude nationale, l’INSEE présente 16 études régionales sur son site internet, permettant d’analyser ces évolutions plus précisément.

Yohan Letertre

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France n°215 du 10 juin 2015

Abonnez-vous à Communes de France