Transmission d’entreprises : l’enjeu territorial

Martine Pinville, secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’ESS, a lancé le 5 octobre la campagne de communication en faveur de la transmission et reprise d’entreprises. Chaque année, plus de 100 000 entreprises sont susceptibles d’être transmises, mais seules 60 000 le sont réellement. Les transmissions de TPE en particulier, qui constituent la majorité des transmissions en France, ont d’ailleurs une grande marge de progression. Pourtant, la transmission-reprise des petites entreprises représente un enjeu important pour l’emploi et pour réduire la fracture entre les territoires les plus dynamiques et ceux menacés de désertification.

Dans ce contexte, la campagne lancée le 5 octobre permet d’informer et de sensibiliser à l’échelle nationale les cédants et repreneurs potentiels tout en répondant aux nombreuses idées reçues qui existent sur le sujet. Elle a vocation à changer le regard des entrepreneurs sur la reprise, une opération souvent délaissée au profit de la création d’entreprise, et d’agir sur la méconnaissance de la transmission d’entreprise, qui empêche les acteurs d’anticiper la démarche. Les outils de la campagne, dont un espace internet dédié sur le site de l’Agence France Entrepreneur, permettront aux cédants et repreneurs potentiels de s’orienter facilement vers les réseaux d’accompagnement adaptés à chaque cas. À cette campagne de communication s’ajoutera un temps fort : une “Semaine” de la transmission-reprise, du 14 au 27 novembre, ponctuée de nombreux événements locaux de sensibilisation.