Territoires ruraux : Patrice Joly vante leurs atouts

À l’occasion des Assises de la ruralité, Patrice Joly, président du Conseil général de la Nièvre, a signé une tribune intitulée “Pour l’adoption d’une loi d’orientation sur l’aménagement et l’avenir des territoires ruraux”. Il salue la démarche de reconnaissance du fait rural entreprise par le gouvernement, mais tient à rappeler les attentes exprimées lors des États généraux des “Nouvelles ru­ralités”, organisés en juin dernier. Patrice Joly dresse le constat que les élites surestiment l’importance des “métropoles” dans leur vision de la France. Selon lui, « parler de métropoles en France en dehors de Paris constitue un abus de langage », alors même que cette dernière ne se situe qu’au 25e rang des espaces urbains les plus peuplés du monde.

Dès lors, cette tribune constitue un appel à valoriser les atouts des territoires ruraux, qui sont nombreux et divers : capacité d’ac­cueil et d’équipements proposant des réponses aux phénomènes de concentration, ressources naturelles susceptibles de jouer un rôle majeur dans le redressement de la France à travers l’économie verte, créativité et innovation en matière sociale, culturelle mais aussi économique (par exemple avec l’épargne locale pour le développement de projets). Patrice Joly en appelle donc à une « véritable politique publique des espaces ruraux », qui serait le débouché naturel des Assises de la ruralité.

Yohan Letertre

Cette brève est extraite de la lettre des élus socialistes et républicains n°187 du 18 novembre 2014