Stéréotypes sexistes dans les manuels scolaires: les pistes du rapport Courteau

La délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes du Sénat a présenté le rapport de Roland Courteau (Aude), rendant compte de ses travaux sur les stéréotypes masculins et féminins dans les manuels scolaires. De ce travail ont émergé 14 recommandations.
Lutter contre les stéréotypes sexistes dans les manuels scolaires est un combat déterminant pour prévenir l’encrage de représentations inégalitaires et erronées sur la place des hommes et des femmes dans la société. Le manuel scolaire, loin de n’être qu’un support de connaissance, véhicule symboliquement les valeurs d’une société. Parfois unique livre à pénétrer dans le foyer familial, le manuel est également un outil de transmission entre l’école et les familles.
Les 14 recommandations visent d’une part à accompagner les éditeurs scolaires dans leur volonté de renouveler les manuels existants à la lumière de l’exigence de parité, et d’autre part de poursuivre la mobilisation de l’ensemble de la communauté éducative sur la base du “plan d’action pour l’égalité entre les filles et les garçons à l’école”. Parmi les recommandations, on trouve par exemple l’intégration dans le Conseil supérieur des programmes d’experts de question de l’égalité entre les femmes et les hommes, la création d’une banque de ressources iconographiques publiques où les maisons d’édition pourraient trouver des illustrations non-stéréotypées, la mise en place obligatoire d’enseignements relatifs à l’égalité entre les sexes dans les ESPE, etc.

Marthe Nagels

Cette brève est extraite de la lettre des élus socialistes et républicains n°173-174

Abonnez-vous à la newsletter