Service d’Accueil Unique du Justiciable : rendre la justice plus accessible

François Hollande, s’est rendu le 7 février dernier au Tribunal de Grande Instance de Pontoise pour inaugurer le Service d’Accueil Unique du Justiciable (SAUJ). Ce dispositif est un guichet visant à renseigner et simplifier les démarches de tous les citoyens ayant recours à la justice. Un greffier est désormais disponible pour informer sur les procédures à suivre selon les différents cas. Il est chargé d’orienter les demandeurs, et les aider dans leurs démarches relatives à n’importe quel tribunal en France (Grande instance, Prud’hommes…) Le SAUJ a vu le jour dans le cadre de la loi sur la justice du 21e siècle, portée par l’ancienne garde des Sceaux, Christine Taubira, en 2014 et promulguée en novembre dernier. Le SAUJ est dans sa phase d’expérimentation au sein de cinquante structures judiciaires réparties sur tout le territoire, c’est notamment le cas au tribunal de Grande Instance de Pontoise. Le SAUJ, ouvert de 8h30 à 17h30, est tenu par trois greffières, deux personnels administratifs et un renfort. Il est également associé au relais d’accès au droit et à l’aide juridictionnelle animé par les associations et les avocats du barreau du Val-d’Oise, au bureau d’aide aux victimes. Il est en lien avec les maisons de justice et du droit. Le SAUJ répond à un besoin des citoyens d’un meilleur accès à la justice et de clarification sur son fonctionnement, afin d’être encore plus à l’écoute des justiciables.

Cette inauguration, en présence de Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice, a pour but de rappeler l’engagement du gouvernement dans la justice de demain. «Si la justice ne permet pas à tous d’y accéder, est-elle encore la justice ? Pour parvenir à cette exigence les justiciables doivent être accompagnés, orientés et dirigés dans la compréhension du droit. C’est l’idée de la justice au 21e siècle », conclut François Hollande.

J. B.