Roland Courteau veut promouvoir la biomasse

L’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) s’intéresse à la biomasse. Roland Courteau, sénateur de l’Aude et vice-président de l’OPECST, a récemment organisé une audition sur ce thème afin de mieux comprendre les enjeux de la biomasse en France et son implication dans la bioéconomie. «Aujourd’hui, toutes les perspectives sont possibles avec la biomasse. Nous sommes dans une dynamique transversale qui rencontre parfois des conflits d’usages. Cette audition a pour ambition de réaliser un état des lieux afin de percevoir des perspectives d’évolutions et des usages possibles de la biomasse en France. Nous cherchons à comprendre comment les pouvoirs publics répondent aux difficultés que suppose la formalisation d’une politique économique de la biomasse», précise Roland Courteau. Poser les cadres d’une politique publique efficace des usages de la biomasse et de son implication sur la bioéconomie est devenu une nécessité pour la France. Ce domaine concerne aussi bien le bois-énergie que la méthanisation ou les agrocarburants, entre autres.

L’OPECST a été créé en 1983 et a pour mission d’informer le Parlement des conséquences des choix de caractère scientifique et technologique afin d’éclairer ses décisions. À cet effet, il recueille des informations, met en œuvre des programmes d’études et procède à des évaluations. Progressivement, il est devenu un instrument efficace de l’action parlementaire et un interlocuteur reconnu par l’ensemble de la communauté scientifique. Chaque année, plusieurs colloques et journées d’étude sont organisés par l’OPECST, soit en relation avec un de ses rapports, soit sur un thème scientifique ou technologique.

Julien Bossu

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France n°218 du 30 juin 2015

Abonnez-vous à Communes de France