René Teulade : une grande figure de la gauche nous a quittés

Sénateur de la Corrèze, maire d’Argentat, René Teulade est décédé le 13 février. Il avait 82 ans. « Cor­rézien d’origine et de coeur, il aura servi jusqu’au bout sa région, dans sa ville d’Argentat mais aussi comme président de la Communauté de communes du Pays d’Argentat et comme conseiller général jusqu’en 2008, commentait le 1er secrétaire du PS Harlem Désir à l’annonce de son décès. Il a oeuvré à implanter avec force le Parti socialiste en Corrèze. Il restera comme l’un des grandes figures po­litiques que cette région a données à la gauche et à la France ». Les hommages se sont multipliés pour souligner notamment son rôle à la tête de la Mutualité française, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault relevant « son engagement décisif pour le développement des mutuelles dans notre pays et pour l’amélioration de la protection sociale de nos concitoyens ». René Teulade fut aussi ministre dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy, de 1992 à 1993, en charge des Affaires sociales et de l’In­tégration. Il avait aussi longtemps présidé le Comité économique, social et culturel du Parti socialiste. « Un homme accessible, modeste », comme l’a noté le président du Sénat, Jean-Pierre Bel. Au-delà, soulignait encore Harlem Désir, « aux côtés de François Mitterrand, il est de ceux qui ont contribué à la victoire de 1981 et à inscrire l’action de la gauche dans la durée nécessaire aux grandes réformes ». « Je perds un ami », a commenté le président de la République François Hollande.

P. F.