La remunicipalisation de l’eau à Paris : réussie selon la CRC

En 2010, la Ville de Paris a fait le choix de reprendre en gestion publique la production et la distribution de l’eau à paris. La Chambre régionale des comptes estime dans un rapport que la transition vers cette Régie a été réussie, malgré des difficultés les premières années. Si les conditions de transfert des moyens techniques, informatiques et humains par les entreprises délégataires antérieures n’ont pas été optimales, la Chambre relève que ces difficultés ont été résolues et que la Régie présente aujourd’hui des conditions de fonctionnement très satisfaisantes, ainsi que des fondamentaux économiques et sociaux favorables.

Le contrat d’objectifs entre la Ville de Paris et Eau de Paris est jugé efficace. Il permet, selon la CRC, un très bon suivi des perfor­mances de la Régie, qui a dépassé ses objectifs sur la quasi-totalité des indicateurs techniques, sociaux, sanitaires ou écono­miques. La CRC relève « la qualité du service rendu », « le bon état du réseau », « l’importance des actions en matière de protection de la ressource », « la satisfaction des clients » et l’effort réalisé dans « la prévention des risques contre les pollutions ». La baisse de 8 % des tarifs a renforcé le pouvoir d’achat des Parisiens sans impacter le modèle économique. Par comparaison, l’eau coûte 1 € par mètre cube à Paris, contre en moyenne 1,55 € en petite couronne et 1,7 à 1,80 € en grande couronne. L’excellente santé financière de la Régie, avec un résultat supérieur à 15 % du chiffre d’affaires, permet un autofinancement de la totalité des inves­tissements et un très faible endettement.

Cette brève est extraite de la lettre des élus socialistes et républicains n°184 du 27 octobre 2014