La Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée devient chef de file du programme de formation des cadres et élus des Régions marocaines

L’Association des Régions du Maroc et l’Association des Régions de France ont signé le 28 septembre dernier à Orléans, à l’occasion du Congrès des Régions de France, une convention-cadre de partenariat visant à coordonner la formation des cadres et des élus marocains. La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée devient chef de file de ce programme de formation.
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée et Mohand Laenser, président de la Région de Fès-Meknès et président de l’Association des Régions du Maroc (ARM), ont entériné cette collaboration inédite valorisant l’expertise régionale. « Cet accord consolide la coopération décentralisée entre les régions, un pas important qui contribuera à la réussite du processus de régionalisation en cours qui va dans le sens de l’histoire des territoires, du respect de leur identité, de leur culture », a souligné Carole Delga. « La Région est une donnée commune à nos deux pays : en passant de 16 régions marocaines à 12, et de 26 régions françaises à 13, nous avons profondément renouvelé notre organisation territoriale. Nous avons une ambition commune, celle de faire des régions un maillon essentiel de la décentralisation. Nous partageons les mêmes enjeux, sur les réformes territoriales, le redécoupage, et la montée en puissance des Conseils régionaux », a rappelé la présidente de Région.
La Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée a répondu à un appel à propositions pour coor­donner un ambitieux programme de formation, cofinancé par l’Agence française de développe­ment. L’objectif est d’assurer la montée en compétences des ressources humaines et des élu.e.s des Régions marocaines, une plus grande efficacité dans la conduite de l’action régionale au Maroc, et la mise en place d’un réseau d’élus et de professionnels franco-marocains. « La coopération entre les Régions doit être celle de l’échange d’expériences et d’expertises. Nous devons nous inspirer les uns des autres, pour soutenir les porteurs de projets locaux et contribuer à la création d’emplois de part et d’autre de la Méditerranée. Cet accord est nouveau, historique, mais il s’inscrit dans une longue histoire de relations fructueuses entre nos deux pays », a conclu Carole Delga.