Réfugiés : Manuel Valls salue la mobilisation des élus

Lors de son discours devant les députés le 16 septembre dernier, le Premier ministre a évoqué la mobilisation et l’accompagnement des collectivités locales s’agissant de l’accueil des réfugiés. En invitant chacun à « être à la hauteur de ce qu’est la France », Manuel Valls a retenu trois notions pour assurer l’accueil de ces milliers de réfugiés : solidarité, maîtrise, fermeté. Il a rappelé les annonces du ministre de l’Intérieur le 12 septembre devant les maires réunis à la Maison de la Chimie à Paris. D’ici 2017, une aide de 1 000 € par place d’hébergement créée sera attribuée aux communes et intercommunalités qui participeront à l’effort de solidarité.

« Ce soutien exceptionnel vient en complément de la politique d’hébergement, qui relève de l’État, a souligné le Premier ministre. Et je veux saluer ici l’ensemble des élus qui se sont mobilisés, partout sur le territoire, dans un esprit républicain, pour donner corps à cet élan de solidarité ». Au total, a-t-il précisé, ce sont 279 millions d’euros qui seront engagés d’ici à la fin 2016 au titre du premier accueil, de l’hébergement d’urgence de l’aide forfaitaire aux communes ; mobilisés aussi pour renforcer les effectifs de l’OFPRA, de l’OFII et de l’Éducation nationale. « La solidarité, c’est garantir un accueil des réfugiés et demandeurs d’asile. Mais cette solidarité – et ce point est très important pour nos compatriotes – ne doit pas dégrader la situation de ceux de nos concitoyens qui ont besoin d’être aidés. Mettre en lumière une situation d’urgence, ce n’est pas renvoyer dans l’ombre tous les autres. On ne peut pas, un jour, porter un diagnostic sans concession sur les fractures de notre société et le lendemain passer à une autre priorité. À nous de veiller que chacun soit accompagné comme il se doit. Aussi au cours des douze prochains mois, les crédits dédiés à l’hébergement d’urgence et à la veille sociale augmenteront de 250 millions d’euros, dont 130 dès le mois prochain », a complété Manuel Valls.

P.F

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France n°226 du 19 septembre 2015

Abonnez-vous à Communes de France