Réaction de Claudy Lebreton aux propos de Laurent WAUQUIEZ, concernant les bénéficiaires du RSA.

COMMUNIQUE DE PRESSE
de Claudy LEBRETON, Président de l’ADF

Respectons aussi nos concitoyens les plus en difficultés

Claudy LEBRETON, Président de l’ADF, tient à marquer sa désapprobation quant aux propos tenus ce dimanche par le ministre des Affaires européennes, Laurent WAUQUIEZ, concernant les bénéficiaires du RSA.

Sur la forme, le président de l’ADF condamne l’utilisation de formules stigmatisantes au regard des enjeux sociaux soulevés et déplore la formule de « cancer de la société française » employée par le ministre à propos de personnes qui subissent plus qu’ils ne choisissent le chômage.

Sur le fond, Claudy LEBRETON ne peut que constater la méconnaissance qu’a
Laurent WAUQUIEZ des réalités sociales vécues par nos concitoyens les plus en difficultés. Contrairement à ce qu’affirme le ministre des Affaires européennes, un couple au RSA ne peut pas gagner plus qu’un couple dont l’un des membres est au Smic.

Le RSA a précisément été conçu comme une allocation différentielle qui prend en compte tous les revenus afin de favoriser la reprise d’activité. Il est donc totalement inutile de vouloir limiter à 75 % du Smic le cumul de tous les minima sociaux.

De la même façon, il serait totalement injuste de contraindre chaque bénéficiaire à donner cinq heures de son temps à la société sans rémunération supplémentaire. Ces hommes et ces femmes, en grandes difficultés sociales, ne perçoivent ce revenu minimum que dans l’attente d’un véritable emploi qu’ils recherchent pour la plupart activement. Le principe de cette double peine n’est pas acceptable.

Loin de ces polémiques, les conseils généraux accompagnent quotidiennement 1,8 millions de bénéficiaires du RSA. Pour la seule année 2010, ils ont ainsi versé au titre du RSA socle près de 7 milliards d’euros au titre de la solidarité nationale, dont près de 800 millions d’euros n’ont pas été compensés par l’Etat.

Claudy LEBRETON regrette qu’en période de crise, a fortiori en période de précampagne présidentielle, certains s’autorisent à différencier les « bons » et les « mauvais » pauvres. Respectons aussi nos concitoyens les plus en difficulté. Ayons plus de dignité.

Retrouvez sur www.departement.org ce communiqué de presse.
Contact presse : Nadia SALEM
Tél. 01.45.49.60.43 – P. 06.76.73.64.01
nadia.salem@departement.org