Un Président maître du temps, par Philippe Baumel

Edito - Philippe Baumel

L’enjeu pour François Hollande, dans une période où doute et impatience sont partout marqués, était essentiellement de reprendre la main sur le calendrier de l’action politique.

Lors de sa conférence de presse, le Président de la République a résolument posé les bases de l’acte II de son quinquennat en traçant avec lucidité, courage et volontarisme le chemin pour redresser notre pays après des années de recul, d’injustice et de hausse du chômage.

Lucide sur les attentes des Français et les difficultés que traverse notre pays, le Président de la République, tout en dressant un bilan objectif de l’année qui vient de s’écouler, a fixé avec détermination le cap des réformes pour les prochains mois et lancé avec volontarisme l’offensive pour réorienter énergiquement l’Europe et la France. Ainsi, souligner comme il l’a justement fait que « la récession est européenne et que la solution est européenne » tout en faisant des propositions sur l’intégration politique et économique de la zone euro, au moment où l’Allemagne elle-même entame la réflexion sur une nouvelle étape de la construction européenne, permet à la France de se positionner clairement, cela dans un temps où tous mesurent le poids de l’Union pour véritablement quitter tant les eaux de la récession que celles, plus troubles encore, agitées par tous les extrémismes politiques. Dès lors, d’une opportunité François Hollande fait une perspective…

« C’est en voyant loin que l’on change la perception du présent et que l’on redonne espoir », déclarait-il. Regarder l’horizon tout en mobilisant dès maintenant les intelligences, les énergies et la créativité, pour lutter sans relâche contre le chômage et redresser notre économie, voilà la feuille de route collective que le Président de la République nous invite à suivre dans les prochains mois.

En relançant l’union politique et économique européenne au service de la croissance et de l’emploi, en annonçant des investissements massifs dans les dix ans qui viennent pour relever les défis qui sont devant nous en matière de numérique, de santé et de grandes infrastructures de transports, François Hollande fait le pari de l’avenir et d’une France dont les atouts et les ressources lui permettront de sortir de la crise.

Dans nos communes, nos départements, nos régions, nous devons plus que jamais être aujourd’hui les relais des réformes d’ores et déjà engagées, y prendre notre juste part, en se positionnant au rang des acteurs sereins du redressement de la France.

Ne pas subir la dictature de l’instant, bâtir une politique sur la durée, être jugé non pas au bout d’un an mais de 5 ans, voilà le message d’un Président maître du temps.

Philippe Baumel, député de Saône-et-Loire, vice-président de la FNESR