Un plan d’action pour l’égalité entre filles et garçons à l’école

Mis en place dans dix académies en 2013/2014, les « ABCD de l’égalité » ont fait l’objet d’une évaluation globalement positive, menée par l’inspection générale de l’éducation nationale. Suite à la préconisation d’amplifier l’action, Benoit Hamon, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche lance le «Plan d’action pour l’égalité entre les filles et les garçons à l’école ».

Entendant mettre en avant les points forts de l’expérimentation, notamment les formations à l’égalité ayant permis aux enseignants de prendre conscience de leurs gestes professionnels et de modifier leurs pratiques pour donner les mêmes chances aux filles et aux garçons de réussir à l’école, tout en corrigeant les points faibles, comme le manque de ressources mises à disposition, l’accompagnement des enseignants et l’explication des dispositifs mis en œuvre, ce nouveau dispositif s’inscrit dans la continuité des ABCD de l’égalité et sera effectif dès la rentrée 2014-2015.

Ce nouveau plan repose sur trois piliers : la généralisation de la formation à l’égalité filles-garçons pour les enseignants et cadres de l’Education nationale, l’enrichissement des séquences pédagogiques et création d’outils rénovés et simplifiés et l’inscription de l’égalité filles-garçons dans les projets d’école et d’établissement.

La formation à l’égalité entre les filles et les garçons, auparavant testée dans dix académies, sera généralisée à tous les étudiants-professeurs dans les ESPE. Les futurs cadres chefs d’établissements, inspecteur de l’éducation nationale (IEN) et inspecteurs académiques et inspecteurs pédagogiques régionaux (IA-IPR) bénéficieront également d’un module sur l’égalité dans le cadre de leur formation initiale. Ces formations seront complétées par des dispositifs de formation continue pour impliquer également les enseignants déjà en poste.

La transmission aux élèves de la valeur d’égalité filles-garçons se fera à partir de séquences pédagogiques enrichies (histoire, géographie, éducation civique, sport…) en classe s’inscrivant dans le socle commun et dans les programmes. Une mallette pédagogique sera mise à la disposition des enseignants regroupant des ressources et des nouveaux outils permettant la mise en place des séquences pédagogiques. Le ministère de l’Education nationale proposera aussi des formations à distance à destination des enseignants sur la plateforme de formation en ligne « M@gistère ».

L’égalité entre les filles et les garçons à l’école devra être inscrite dans les projets d’établissement, adoptés en conseil d’école ou d’établissement. Cette démarche permettra d’impliquer les parents.