PISA: le résultat de l’action des gouvernements précédents

© MEN/Philippe Devernay

Les résultats du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (Pisa) a été rendu public au début du mois de décembre. Ce programme a été mis en place en 2000 par l’OCDE afin d’évaluer les aptitudes des élèves. Le classement dévoilé concerne les élèves de 15 ans, qui ont effectué leur scolarité entre 2002 et 2012, sous les précédents gouvernements.

 

Cette enquête constitue donc un bilan de l’action de la majorité précédente. Entre 2003 et 2012, les résultats se sont aggravés : les résultats des élèves ont par exemple baissé en mathématiques, avec une part d’élèves en difficulté qui est passé de 16,6% à 22,4%. Globalement, la France a perdu 5 places dans le classement, passant de la 13ème à la 18ème place, sur les 34 pays de l’OCDE.

En plus de ces mauvais résultats, la France a connu en dix ans une recrudescence des inégalités à l’école. Elle est la première nation en termes de déterminisme social, avec la plus grande différence de score entre les élèves issus de milieux très défavorisés et très favorisés.

Ce classement ne fait que confirmer le diagnostic fait par François Hollande lors de sa campagne en 2012. C’est pour lutter contre ce déclin que le Gouvernement a engagé la Refondation de l’Ecole, en fixant la priorité sur l’école primaire avec plusieurs milliers de créations de postes et le développement de dispositifs pédagogiques originaux et les nouveaux rythmes scolaires. Ce travail de refondation se poursuivra dans les années à venir, avec le renforcement de l’éducation prioritaire et la rénovation des programmes.