La nouvelle loi Montagne adoptée

Le groupe socialiste et républicain du Sénat s’est félicité de l’adoption définitive, une semaine après sa première lecture, du projet de loi de modernisation, de développement et de protection des territoires de montagne, le 21 décembre.

Ce texte, fruit d’un long travail de concertation avec les acteurs de ces territoires et de compromis parlementaires, vise à davantage valoriser les atouts de nos territoires de montagne et non plus seulement d’en compenser les handicaps. Bernadette Laclais, députée de Savoie, avait notamment corédigé un rapport sur ce thème récemment. Il modernise les dispositifs et les instances de gouvernance actuels, soutient l’emploi et le dynamisme économique en montagne, réhabilite l’immobilier de loisir par un urbanisme adapté et apporte des réponses aux besoins quotidiens des habitants, entreprises ou usagers de ces territoires, notamment en matière d’accès aux services publics, de soins, de transports ou de services numériques. Les sénateurs socialistes regrettent toutefois qu’après l’unanimité obtenue à l’Assemblée nationale puis au Sénat, une partie des sénateurs de droite n’ait pas voté ce texte pourtant essentiel à la vitalité des territoires de montagne.