Nouveaux CPER : mieux répondre aux défis des territoires

Sylvia Pinel, ministre du Logement et de l’Egalité des territoires, a présenté le 16 juillet en conseil des ministres les nouveaux contrats de plan État-régions (CPER) 2015-2020. Véritables outils de la politique publique de l’égalité des territoires, ces contrats incarnent la confiance renforcée de l’État vis-à-vis des régions et des collectivités.

Dès septembre, des négociations s’engageront avec les exécutifs régionaux pour aboutir à la signature de ces nouveaux contrats avant la fin de l’année, pour une mise en oeuvre effective dès le début 2015. Toutes les collectivités y seront associées : les départements, les futures métropoles, les communautés de communes et les mairies. L’État mobilisera 1.6 milliard d’euros par an de 2014 à 2020. D’autres sources de financement seront également engagées via certains opérateurs de l’État et une partie du Programme des investissements d’avenir qui sera territorialisée.

Ces contrats de plan s’organiseront autour d’une priorité transversale : l’emploi. Cinq volets essentiels pour investir dans l’avenir ont été définis par le Premier ministre : mobilité multimodale ; transition écologique et énergétique ; numérique ; innovation, filières d’avenir et usines du futur ; enseignement supérieur, recherche et innovation. L’Association des régions de France, que préside Alain Rousset, a salué cette « relance » des CPER, mais dit regretter « l’absence de l’agriculture et de la pêche, mais aussi de la culture dans les thématiques qui feront l’objet d’une contractualisation ».

Abonnez-vous à la lettre des élus socialistes et républicains

Cette brève est extraite de la lettre des élus socialistes et républicains n°175-176 du 3 août 2014