Des mesures pour la sécurité dans les écoles

 

Face à la menace terroriste persistante, le gouvernement a présenté mercredi dernier une liste de mesures visant à garantir la sécurité des élèves et des personnels des établissements scolaires mais aussi à rassurer les parents d’élèves. La première de ces mesures vise à la mise en place de patrouilles de surveillance. Elles sont assurées dès le jour de la rentrée par 3 000 réservistes dans tous les établissements scolaires du pays. Une cellule de crise a été crée dans toutes les académies et chaque année de nombreux personnels de l’éducation nationale seront formés à la gestion des crises afin d’améliorer la coordination. A l’échelle locale, 2 391 policiers et gendarmes spécialisés dans la “sécurité école” seront présents aux cotés des chefs d’établissement afin d’établir des préconisations pour le renforcement de la sécurisation. Dans le but d’améliorer la réactivité et d’organiser au mieux les exercices de simulation, tous les numéros des chefs d’établissement ont été regroupés dans un même répertoire. En cas d’alerte, le ministère s’engage à communiquer aux familles des informations vérifiées sur leur compte twitter ainsi que sur le site du gouvernement. Les plans particuliers de mise en sûreté (PPMS) devront obligatoirement être mis a jours et trois exercices (contre deux jusqu’à maintenant) dont un de simulation d’attentat avec intrusion devront impérativement être réalisés au cours de l’année scolaire, le premier devant être effectué avant les vacances de la Toussaint. Tous les locaux devront également être sécurisés au mieux. Pour cela, des diagnostics devront être effectués et des travaux seront réalisés en cas de besoin. Enfin, l’objectif est de former tous les élèves de 3e aux gestes de premiers secours ainsi que tous les élèves délégués grâce à l’embauche de 3 000 nouveaux formateurs sur l’ensemble du territoire.

J. B.