Mariage pour tous : la responsabilité des élus, par Erwann Binet

Edito - Erwann Binet

La  mobilisation  des élus  aux  manifestations  organisées  ce week  end  démontre la  volonté  qu’ils  ont de faire aboutir ce projet de loi. Les  élus  et  les  responsables politiques  ont  pris  place  aux cotés  des  manifestants  pour soutenir le gouvernement et la majorité  parlementaire  dans ce débat qui doit faire avancer notre société.

 

Le  rapport  de  force  est  assurément  politique  et  se  fera  en  commission  et  dans l’hémicycle.  Le  soutien  des  élus  et  l’écho de  leur  adhésion  au  projet  de  loi  sont indispensables  dans  cette  bataille  pour l’égalité  des  droits.  En  1999,  le  courage politique  de  la  gauche  au  pouvoir  a  permis le vote du Pacs au Parlement, mesure que  personne  n’imaginerait  remettre  en cause  aujourd’hui.  L’institution  du  Pacs dans  notre  droit  a  permis  aussi  à  la  société d’évoluer sur la question des couples de même sexe.

Le droit de la famille a constamment tendu vers une égalité de traitement  des  enfants,  qu’ils soient  nés  dans  le  mariage ou  hors  mariage.  En  2012,  Il serait  donc  inconcevable  de maintenir  une  différenciation des  droits  et  des  obligations aux  enfants  issus  des  familles homoparentales,  tout  simplement  parce  que  leurs  parents ont  une  orientation  sexuelle différente.

Dans  ces  conditions,  il  est  nécessaire  de donner une issue favorable à ce projet de loi.  En  ouvrant  la  possibilité  du  mariage à deux personnes de même sexe, le droit finit  par  répondre  aux  aspirations  de  la société et c’est le fondement même de la démocratie  et  la  responsabilité  des  élus que nous sommes.

Erwann Binet, Député et vice-président du Conseil général de l’Isère, Rapporteur du projet de loi “Mariage pour tous”