Lutte contre le terrorisme : le PS regrette les malheureux égarements d’Olivier Dartigolles

“Sur la question de la lutte contre le terrorisme et l’action de l’Etat, on était en droit d’espérer d’autres propos que ceux auxquels s’est laissé aller le 22 juillet Olivier Dartigolles, dans un entretien accordé à Sud Radio. Le porte-parole du Parti communiste français (PCF) s’est en effet essayé à dénoncer “l’autoritarisme” supposé dont feraient preuve sur ce sujet le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Il a ainsi expliqué qu’il manquait, dans notre pays, un « vrai débat démocratique sur les moyens de la sécurité intérieure face au terrorisme ». Cette critique est non seulement inepte mais elle méprise le travail effectué à de nombreuses reprises ces derniers mois par les parlementaires, y compris communistes.

A l’occasion de la prolongation de l’état d’urgence, le Parlement a très largement et longuement débattu des réponses à apporter aux menaces terroristes. En outre, le gouvernement a présenté à la représentation nationale plusieurs projets de loi relatifs à la lutte contre le terrorisme et au renforcement de nos moyens d’action. Dans un moment où les Français attendent de leurs responsables politiques qu’ils soient à la hauteur des événements, le Parti socialiste suggère donc à Olivier Dartigolles d’éviter de s’égarer dans des polémiques inutiles et sources de confusion”.

Communiqué de Corinne Narassiguin, porte parole du PS, le 22 juillet 2016