Loi Egalité et citoyenneté : la droite dénature le texte

Au Sénat, le 18 octobre, le groupe socialiste et républicain a voté contre le projet de loi “Egalité et citoyenneté” transformé par la droite sénatoriale. Comme l’a souligné Jacques-Bernard Magner (Puy-de-Dôme), chef de file du groupe, « la majorité sénatoriale n’a pas seulement réécrit ou modifié le texte, elle l’a complétement dénaturé ! Elle est revenue sur tout ce qui représentait un vrai progrès pour nous comme pour la jeunesse de ce pays », alors que le texte du gouvernement proposait des mesures d’envergure non seulement pour la jeunesse, mais aussi pour la mixité sociale ou la lutte contre les discriminations.

Dès les travaux en commission, la droite sénatoriale a utilisé des artifices de procédure pour empêcher la discussion des propositions du groupe socialiste ou du gouvernement. En particulier pour les propositions visant à faciliter l’accès de nos concitoyens aux prestations sociales ou encore celle qui aurait dû permettre l’élargissement du délit d’entrave aux sites internet qui véhiculent de l’idéologie anti-IVG. La droite sénatoriale a également rejeté les nouvelles mesures en faveur du logement social et en a même profité pour vider les lois SRU et ALUR des dispositions en faveur des plus défavorisés. Elle a par ailleurs retoqué une des mesures phare du projet qui prévoyait d’octroyer au moins 25% de l’habitat social aux plus modestes dans les quartiers non prioritaires.