L’intelligence au service des centres-villes

C’est à l’initiative de sa présidente, Bernadette Laclais, députée de Savoie, que Centre ville en mouvement a présenté le 18 mai dernier les nouveautés de ses 11es Assises nationales et le lancement du baromètre sur les attentes des “consom’acteurs” du centre-ville et du commerce. Les Assises auront lieu à Rennes les 9 et 10 juin prochains sur le thème “Pour un centre-ville intelligent”. Le choix de la capitale bretonne n’est pas anodin. La ville est en pleine mutation avec l’agrandissement de la gare, l’ouverture d’une seconde ligne de métro et la construction d’un centre des congrès ; elle dynamisme ainsi son centre-ville.

En matière d’innovations, les collectivités locales ne sont pas en reste. Elles savent que pour lutter contre la désertification des centres-villes, il faut franchir un nouveau cap. Centre ville en mouvement a choisi de mettre en place un “centre-ville dating”, sorte de speed-dating entre les collectivités et les enseignes de distribution et de commerce. Ce rendez-vous a pour but de permettre aux élus d’expliquer leur politique de revitalisation du commerce, car il arrive bien souvent que les élus ne sachent pas comment contacter les enseignes qu’ils souhaiteraient voir s’implanter dans leur commune. Afin d’accompagner les petites et moyennes villes dans leurs dynamiques de projets (mobilités, connexions numériques, fonction de centralité…), la Caisse des dépôts a créé une convention Centre-ville de demain qui soutien les initiatives de dynamisation des centres-villes. Pour le moment, cette démarche est testée sur dix villes dont Cahors, Flers ou Miramas.

J. B.