L’Europe apportera 1,7 milliard d’euros pour l’amélioration des transports

La Commission européenne a dévoilé ses propositions de subventions pour le financement des infrastructures de transport dans les Etats membres dans le cadre du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe. La France sera, avec un montant de 1,76 milliard d’euros sur la période 2016-2020, le premier bénéficiaire des crédits européens.

Ces financements vont permettre d’engager la réalisation de projets essentiels pour le développement des territoires et pour le report modal vers les transports les moins émetteurs de gaz à effet de serre. En bénéficieront les grands projets de transport d’intérêt européen (canal Seine Nord Europe et tunnel ferroviaire Lyon-Turin en particulier), des projets de modernisation et extension du réseau ferré, des projets de développement des ports (Port Calais 2015, Le Havre, Rouen, Bordeaux, Nantes St-Nazaire), des projets portant sur la mobilité verte, mais aussi les nouvelles lignes de métro du Grand Paris.

Ce soutien de l’Union européenne vient récompenser la qualité, la crédibilité et l’avancement technique des projets de transport élaborés en France. Après la finalisation des contrats de plan avec les Régions, par lesquels l’Etat s’engage à apporter 12,5 milliards d’euros pour l’équipement du pays sur les 6 prochaines années, cette proposition illustre la réorientation de l’Europe voulue par la France vers la relance économique, les investissements et la croissance.

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France n°219 du 6 juillet 2015

Abonnez-vous à Communes de France