Les territoires ruraux vantent leur potentiel

Devenue association nationale en juillet dernier, les “Nouvelles ruralités” regroupent élus, acteurs économiques, universitaires et citoyens se rassemblant pour l’avenir des territoires ruraux. Elle est dirigée par Patrice Joly, président du Conseil départemental de la Nièvre. Cette association est la résurgence des états généraux des nouvelles ruralités qui se sont tenus en juin 2014 et pendant lesquels une quarantaine de départements étaient réunis. La création d’un ministère de la Ruralité et la mise en place de deux comités interministériels ont été un signe fort du gouvernement dans la prise en compte des territoires ruraux. Nouveauté, l’association, qui se veut politique mais non partisane, ne veut pas uniquement défendre les intérêts des territoires ruraux mais changer la perception qui en est faite.

À la veille des élections régionales, l’association se fait force de propositions pour promouvoir les campagnes, les petites et les moyennes villes comme territoires d’intelligence, d’humanité et d’avenir. Elle a pour objectif de lutter contre les fractures territoriales et sociales, de combattre le sentiment d’abandon et de redonner de l’espoir, de la fierté et de l’ambition aux populations de ces territoires. «Nous avons rédigé ces 10 propositions pour étayer le débat et répondre aux attentes de ces territoires. Nous voulons faire reconnaître la nécessité et le potentiel des territoires ruraux dans un principe d’égalité et d’équilibre ville/campagne», explique Patrice Joly.

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France n°232 du 1er novembre 2015

Abonnez-vous à Communes de France