Les petites villes solidaires et mobilisées

« L’Association des petites villes de France, que préside Olivier Dussopt, maire d’Annonay et député de l’Ardèche, a pris acte, lors de la réunion du 12 septembre organisée à l’initiative de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et conclue par le Premier ministre Manuel Valls, des mesures que l’Etat a prévu de mettre en œuvre pour l’accueil des réfugiés. Les annonces effectuées lors de cette réunion où l’ensemble des acteurs publics et associatifs ont eu la parole, démontrent la volonté de l’Etat d’apporter une réponse globale à cette problématique complexe.

L’APVF considère que les mesures annoncées lors de cette réunion constituent un préalable positif : soutien financier et logistique, nomination d’un préfet coordinateur, Kleber Arhoul, accélération des formalités administratives pour les réfugiés et soutien concret à leur insertion. La pérennisation de ces dispositifs et le dialogue entre les différents acteurs publics et associatifs seront décisifs dans la résolution de cette crise. L’APVF restera attentive à ce que les élus locaux, notamment des petites villes qui souhaitent accueillir des réfugiés, soient effectivement accompagnés par tous les services de l’Etat. L’APVF sera également vigilante à ce que les moyens financiers, humains et logistiques mobilisés ne le soient pas au détriment des populations fragilisées, notamment à l’approche de la période hivernale.

L’APVF rappelle son attachement aux valeurs de la République et de laïcité et sa solidarité avec les réfugiés alors que de nombreux maires de petites villes ont fait spontanément part de leurs capacités d’accueil. Elle rappelle également que le volontariat des collectivités doit constituer le pilier de leur participation à l’accueil des réfugiés ».

Cette brève est extraite de la lettre de Communes de France n°225 du 14 septembre 2015