L’élue de la semaine: Marine Bordes

Marine BordesL’écoute au service des Fixéens

Marine Bordes est la troisième adjointe au maire de Foix dans l’Ariège, en charge de l’Education, de l’Enfance et de la Jeunesse. Elle est également conseillère communautaire du Pays de Foix

Marine Bordes est une enfant du pays. Native de Foix, elle y fait tout son parcours scolaire dans les établissements publics de la ville avant de prendre le chemin de Barcelone pour y poursuivre ses études. Émancipée à 16 ans, elle passe son baccalauréat au lycée français de la capitale catalane et poursuit sur des études en commerce international, en management et ressources humaines.

 De retour en France en 1992, Marine Bordes débute sa carrière professionnelle dans une usine d’eaux de source. Mais rapidement, c’est vers le monde associatif qu’elle se tourne. Ses parents en sont des militants de longue date. C’est cette année-là qu’elle adhère au Parti socialiste pour la première fois. Elle a récemment repris sa carte au PS après s’être mise en congé en raison d’une activité professionnelle trop intense pour lui permettre d’être active au sein de sa section.arine Bordes est une enfant du pays. Native de Foix, elle y fait tout son parcours scolaire dans les établissements publics de la ville avant de prendre le chemin de Barcelone pour y poursuivre ses études. Émancipée à 16 ans, elle passe son baccalauréat au lycée français de la capitale catalane et poursuit sur des études en commerce international, en management et ressources humaines.

Elle intègre l’association profession et sport et loisir dans le but de la développer dans l’Ariège. Après avoir appris le métier, elle prend la direction d’Ariège profession animation. C’est une association intermédiaire avec une mission de service public, qui œuvre pour l’insertion professionnelle.

La politique par choix

Marines Bordes a une grande connaissance du monde politique. On peut presque dire qu’elle a baigné dedans depuis toujours. Avec un grand-père qui a été sénateur, un oncle président du Conseil départemental de l’Ariège, une tante maire et une mère conseillère municipale, Marine Bordes avait tout pour se lancer en politique. Mais il fallut attendre sa rencontre avec le maire actuel de Foix, Norbert Meler. «Lors de la précédente mandature, il était adjoint chargé de l’Éducation, de l’Enfance et de la Jeunesse. Nous nous étions rencontrés à plusieurs reprises en raison de mon rôle dans le milieu associatif. En 2010, il m’a demandé d’être à l’origine d’un secteur Jeunesse à la ville de Foix», précise Marine Bordes. Entre 2010 et 2014, elle en a pris la direction et c’est tout naturellement que Norbert Meler lui a demandé d’intégrer de son équipe pour les municipales de mars 2014. «La campagne a duré plus d’un an et tout le programme a été rédigé grâce à un travail collectif, qui est la base de toute manière de penser la politique. Nous avons pris le temps de la consultation pour écouter et être les plus à mêmes de répondre aux doléances des habitants», ajoute Marine Bordes.

La jeunesse en priorité

La réforme des rythmes scolaires est l’une ses prérogatives. C’était pour elle étrange de passer du rôle de partenaire associatif à celui d’élu de référence. Cependant, l’Ariège est un département qui a choisi de mettre en place à 98 % la réforme dès 2013. Depuis son élection, Marine Bordes, grâce au bilan de son déploiement, a écrit le premier PEDT de l’Ariège pour la ville de Foix dont les mesures dépassent les frontières municipales pour celles de la communauté : «Il y a un socle commun, mais des spécificités communales subsistent».

Mêler la culture à la jeunesse est l’une de ses priorités. Des parcours culturels sont mis en place dans toutes les écoles de la ville. Les élèves sont invités à toucher à toutes les formes d’art. À la rentrée 2016, une classe orchestre verra le jour en collaboration avec l’école de musique municipale. Cette classe permet aux élèves de bénéficier de 45 minutes de cours de musique supplémentaire par semaine. «Une des particularités de la réforme à Foix, le temps périscolaire, de 15h45 à 18h, est entièrement prise en charge par les Francas du Pays de Foix. Ils s’occupent des enfants en travaillant avec l’ensemble des associations de la ville», conclut Marine Bordes.

Julien Bossu

Ce portrait est extrait de la lettre de Communes de France n°218 du 30 juin 2015

Abonnez-vous à Communes de France