L’élu de la semaine: Jean-Baptiste Gernet

JB GernetPour Strasbourg et l’innovation sociale

Il est, à 26 ans, l’un des jeunes élus de Strasbourg. Conseiller municipal en charge de l’économie créative et conseiller com­munautaire délégué en charge des modes actifs et des nouvelles pratiques de déplacement, en lien avec Roland Ries, il s’est totalement investi dans sa mission d’élu

Ces deux mandats qu’exerce Jean-Baptiste Gernet, dans une ville comme Strasbourg, revêtent une dimension véritablement stratégique pour la municipalité. Strasbourg se caractérise en effet par son dynamisme économique et fait partie de ce que l’on appelle les neuf “idéopôles” français, c’est-à-dire les villes les plus connectées à l’économie du savoir. Stras­bourg s’est aussi illustrée, très tôt, par sa capacité à mettre en place de nouvelles pratiques de transports et de nouvelles pratiques sociales (Jean-Baptiste Gernet s’intéresse aux monnaies complémen­taires locales). Tram, vélos sont devenus des moyens très largement partagés par les Strasbourgeois pour se déplacer entre les différents quartiers de la capitale alsa­cienne.

Il y a bien une véritable logique à son engagement que ne dément en rien son investissement auprès des jeunes socia­listes. En effet, membre du MJS, il a assu­ré l’organisation du Xe Congrès à Stras­bourg. Membre de la direction du MJS, il s’est occupé des déplacements du pré­sident de l’organisation et de la coordina­tion des fédérations. Mais c’est en 2005, au moment du référendum sur le projet de Constitution européenne, que tout se noue. Ce débat référendaire mais aussi la mobilisation contre la loi Fillon de 2005 lui donnent le goût de l’action auquel il souhaite joindre celui de la réflexion. Il assiste à des cafés-débats des jeunes so­cialistes et franchit vite le pas de l’enga­gement. Action et réflexion vont de pair, le motivent et le poussent à approfondir sa connaissance des enjeux locaux, na­tionaux et mondiaux.

Jean-Baptiste Gernet a fait toutes ses études à l’IEP de l’Avenue de la Fo­rêt-Noire à Strasbourg, dans la section administration publique et une année d’études à la Freie Universitet de Berlin, où il suit des cours consacrés à la science politique, l’urbanisme ou aux gender stu­dies. Son parcours universitaire est mar­qué par la volonté de s’engager au ser­vice de l’intérêt général et des territoires. À toutes les étapes, on retrouve cet intérêt pour le service public et les dynamiques territoriales, qu’il s’agisse d’urbanisme, d’aménagement et d’attractivité des zones périurbaines, de développement des territoires. C’est davantage au niveau local, pense-t-il, qu’il peut être utile à ses concitoyens.

Economie de demain

C’est ce souci que l’on retrouve chez lui quand il travaille au sein de ” Génération Strasbourg”, un think-tank local, formu­lant des propositions pour sa ville en vue des municipales de 2014. Cet investisse­ment au service d’un projet se concrétise pour lui par une candidature sur la liste de Roland Ries et, collectivement, par une belle victoire sur la droite au soir du deu­xième tour. Il écrivait récemment : « Éco­nomie de la fonctionnalité, circulaire, col­laborative, sociale et solidaire… ce sont les nouvelles économies d’aujourd’hui, facilitées par le développement du numé­rique ». Enthousiaste, il ajoute : « Stras­bourg, déjà en pointe (autopartage, agri­culture en ville…), peut être la ville qui développera les nouvelles économies de demain, non pas en y étant contrainte, mais par esprit d’innovation ». C’est une ville dynamique qui donne une large part à l’économie numérique, au lien entre culture, numérique et 2.0. Strasbourg peut, en ce sens, se concevoir comme l’un des laboratoires pour le développement de nouvelles pratiques sociales. Militant convaincu et résolu, s’attachant à maîtri­ser ses dossiers autant qu’à comprendre le monde, Jean-Baptiste Gernet fait ainsi partie des jeunes espoirs des socialistes, de ceux qui pensent et qui agissent.

Gaël Brustier

Ce portrait est extrait de la lettre des élus socialistes et républicains n°183 du 20 octobre 2014

Abonnez-vous à Communes de France