L’élu de la semaine : Gabriel Serra

Recréer du lien social

Maire de Bioule dans le Tarn et Garonne, Gabriel Serra fait parti de ces élus de la République qui ont le sens de l’entraide et de la proximité

Son engagement est « un concours de circonstances » pour celui qui a longtemps été employé de France Telecom, au service des lignes téléphoniques. Comme il s’en étonne encore, « on est venu me chercher pour faire partie de la liste pour les élections municipales de 1983. Ils ont insisté et j’ai fini par accepter », explique Gabriel Serra. Son parcours politique, le maire de Bioule l’a construit étape par étape. D’abord élu conseiller municipal, il s’est familiarisé avec la gestion locale, pratique qu’il a, par la suite renforcée, notamment lors des élections municipales de 1989, où il est élu maire adjoint de Bioule. C’est d’ailleurs cette même année, qu’il décide de rejoindre le Parti Radical de Gauche : « J’ai toujours eu une sensibilité de gauche. Le PRG est très bien implanté dans la région. Il est aussi celui qui me représente le plus. Il prône des valeurs qui me sont chères comme l’humanisme et le principe de laïcité », ajoute Gabriel Serra.

Aller toujours de l’avant

« En 2001, je me suis présenté comme tête de liste aux élections municipales. Élu, je me suis toujours efforcé d’avoir une vue d’ensemble des besoins de la commune afin d’identifier les priorités », explique-t-il. Comme beaucoup d’élusruraux, Gabriel Serra a dû faire face à une hausse de la démographie sur son territoire. « Nous avons connu une vague importante d’arrivée de familles et donc d’enfants à Bioule. Il a fallu agir en conséquence. Nous avons dû agrandir notre service de restauration. La cantine a été transférée dans un autre bâtiment, à la place des anciens ateliers municipaux. L’école, elle, se trouve dans un château, propriété de la commune depuis 1889. L’ancienne cantine se trouvait au rez-de-chaussée du château. Elle n’était plus aux normes, ni en capacité d’accueillir tous les élèves. Nous avons donc décidé de construire une nouvelle cantine, plus grande et pouvant accueillir tous les élèves afin de leur apporter au moins un repas équilibré par jour », explique Gabriel Serra. Une bonne initiative en entraînant une autre, cette nouvelle cantine, qui est en régie municipale, a la particularité d’être intergénérationnelle. Les seniors de Bioule peuvent aller y prendre leur déjeuner en compagnie des élèves. « Recréer du lien social est une des priorités de mon mandat d’élu local », confie Gabriel Serra, qui est réélu en 2008 et en 2014.

Faire œuvre de patience

Gabriel Serra regrette parfois le temps, qui se fait plus long en politique : « Nous avons des idées mais le processus pour les mettre en place est parfois très long, ainsi pour le réaménagement du château nous avons dû attendre la fin des fouilles archéologiques et d’autres études pour pouvoir agir. Cela se répète pour de nombreux sujets. » L’élu local est confronté à de nombreux intermédiaires. Face à ce temps long, Gabriel Serra confie qu’il est parfois compliqué d’expliquer les raisons de tels délais à la population qui souhaiterait que les dossiers avancent plus vite. Bioule est membre de la communauté de communes Quercy Vert-Aveyron, issue de la fusion au premier janvier 2017 des communautés de communes Terrasses et Vallée de l’Aveyron et du Quercy Vert. « Nous avons fait le choix dès 2003, de nous regrouper au sein d’une intercommunalité. C’est cette force de mutualisation des coûts et des services qui nous a permis d’avancer sur des dossiers plus complexes, comme celui de l’assainissement ou de la petite enfance. Pour cette nouvelle communauté de communes, nous sommes encore en période d’adaptation, mais il est certain que cela nous permettra d’accroître notre qualité de service », ajoute Gabriel Serra. Il se verrait bien reconduit dans ses fonctions si les habitants le souhaitent : « tant que j’en ai l’envie, la force et les capacités, je souhaite continuer à assurer l’avenir de Bioule », conclut-il.

Julien Bossu