L’élu de la semaine: Sébastien Vincini

Séb VinciniRétablir la proximité

Pour certains, Sébastien Vincini apparaît hyperactif. Elu municipal et départemental, il est à la tête de la fédération socialiste de Haute-Garonne et se mobilise activement dans la campagne pour les élections régionales. 

Petit-fils d’immigrés ayant fui l’Italie à la fin des années 1930 pour s’installer à Cintegabelle, Sébastien Vincini est très attaché à cette commune, où il est élu depuis 2008. Comme il s’était engagé à le faire durant la campagne des élections départementales, s’il était élu, il vient tout juste de renoncer à son poste d’adjoint au maire chargé de l’urbanisme. Sébastien Vincini est également vice-président de la Communauté de communes d’Auterive.

Il grandit dans une famille qui lui inculque des valeurs de lutte contre l’intolérance, les inégalités et l’injustice. Dans sa jeunesse, il s’investit dans le monde associatif et lorsqu’il est au lycée, il participe au mouvement de lutte contre le CIP. Mais il attend la fin de ses études d’ingénieur en environnement dans le domaine de l’eau et des risques climatiques pour s’engager en politique. Il adhère au PS en 2001 à la section de Cintegabelle. «Je me suis investi localement dans la section et j’ai gravi assez rapidement les échelons», raconte Sébastien Vincini qui est devenu secrétaire de section en 2003 et premier fédéral de Haute-Garonne l’année dernière. Ingénieur territorial, il travaille au Conseil régional de Midi-Pyrénées. Fort de ses convictions sociales, il a participé à la création d’une section CGT à la région.

Campagne politisée

En 2011, Sébastien Vincini est candidat malheureux aux élections cantonales : «J’ai pris une baffe, je me suis fait éliminer dès le premier tour avec seulement 18% des voix», se souvient-il. Il met alors à profit cette défaite en s’investissant plus massivement encore dans les instances locales du PS, notamment dans la mise en place des primaires avec Pierre Cohen en temps que coordinateur de la campagne de Martine Aubry. Il prend également le temps de se réapproprier le territoire de Cintegabelle en étant davantage présent sur le terrain. «Mon investissement local a payé, car je n’avais pas d’esprit revanchard. En 2015, avec Maryse Vezat, nous avons remporté les élections départementales pour le canton d’Auterive avec comme mots d’ordre de rétablir la proximité et retisser le lien grâce au bilan de Pierre Izard», explique le nouveau conseiller départemental. Ils ont mené une campagne de terrain avec près de 70 réunions publiques et fait le tour des marchés par petites équipes pour créer une proximité avec les électeurs de cette circonscription rurale caractérisée par de grandes disparités. Au Conseil départemental de Haute-Garonne, Sébastien Vincini est rapporteur général du budget, chargé du personnel et du patrimoine départemental, poste au sein duquel il place le dialogue social et l’intelligence collective au cœur de son travail. Il est également président de Réseau 31, organisme chargé de la gestion de l’eau et de l’assainissement en Haute-Garonne : «La gestion de l’eau a un côté très technique, précise Sébastien Vincini. C’est aussi un enjeu politique important dans la préservation d’une eau de qualité qui répond au besoin de chacun. Nous sommes en train de mettre en place 12 nouvelles stations d’épuration sur l’ensemble du territoire».

Sébastien Vincini est aussi investi dans les prochaines élections régionales en tant que coordinateur de la campagne de Carole Delga. «Pour les élections régionales, nous sommes dans une campagne extrêmement politisée avec un niveau local et un niveau national. Nous faisons face à des craintes importantes des électeurs qui voient dans la réforme territoriale un désengagement de l’État et une perte de repères de ce qu’est la région dans leur tête. À nous de les rassurer! Surtout dans un contexte où le vote populiste est de plus en plus tentant pour certains», ajoute Sébastien Vincini.

Julien Bossu

Ce portrait est extrait de la lettre de Communes de France n°232 du 1er novembre 2015

Abonnez-vous à Communes de France