L’égalité réelle 
outre mer

Victorin lurel Après 10 années de politiques désastreuses marquées par la faillite morale, la gabegie financière, la stigmatisation stérile et le déclin économique, nous agissons résolument depuis 4 ans pour redresser les outre-mer et pour redonner espoir aux nouvelles générations. Il est de rares occasions dans la vie politique où l’on peut se satisfaire de voir réalisée la quasi-totalité des promesses faites pendant une campagne électorale. En moins de 5 ans, l’ensemble des 30 engagements que le Président de la République a pris pour les outre-mer sera tenu.

Notre action outre-mer est de mettre en pratique une politique de justice sociale, de mise en œuvre dans tous les secteurs d’activité et à chaque étape de la vie de nos concitoyens une véritable politique d’égalité réelle permettant à chacun, selon ses facultés et ses mérites, de réussir dans notre République. Lutter contre la vie chère, accroître le pouvoir d’achat, faire des outre-mer des territoires d’excellence environnementale, construire des logements, valoriser nos productions locales, combattre l’insécurité et redonner du souffle aux entreprises sont aujourd’hui à mettre au bilan de notre action depuis 2012.

Les Ultramarins ont fourni d’importants efforts pour mener à bien ces chantiers indispensables en refusant la fatalité, mais l’ambition affichée en 2012 s’est bel et bien muée en actes concrets. Nous nous sommes engagés avec force pour les outre-mer en présentant un plan d’action global contre la vie chère dans nos territoires ultramarins. Par l’application rapide de la loi de régulation économique en outre-mer votée dès 2012, nous avons donné aux Ultramarins un système de consommation juste et durable où l’offre et la demande sont enfin sur le même pied d’égalité : fin des exclusivités d’importations, fin des facturations des entreprises dans des filiales situées dans les paradis fiscaux, fin des différences de tarifications bancaires, fin des frais d’itinérance téléphonique, division par 5 de la facture d’électricité à Wallis et Futuna, remise à plat du système de tarification des carburants… Par cette action de lutte contre les monopoles et le renforcement des outils de régulation, nous avons instauré une concurrence normale apportant des solutions durables aux dysfonctionnements observés, générateurs d’injustices et de frustrations sociales.

Outre les actions menées pour valoriser nos filières agricoles, renforcer la diversité culturelle, adapter nos économies aux réalités des besoins de nos territoires, la dernière loi examinée par l’Assemblée nationale dite “Égalité et Citoyenneté” est venue consacrer de nombreuses avancées qui grandissent notre République : extension du délit d’apologie pour tous les génocides, les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité, renforcement des droits reconnus aux associations qui luttent contre l’intolérance et le racisme, abrogation des dernières scories de notre droit pour réconcilier les mémoires… Demain, nous adopterons une grande loi, transpartisane, qui fera date dans l’histoire de notre pays et dessinera les contours d’une politique de long terme pour nos territoires, une politique d’égalité réelle outre-mer.

Victorin Lurel, 
député de Guadeloupe,
secrétaire national du PS 
chargé des outre-mer

271 éditorial