L’éditorial de François Rebsamen

Ensemble, en votant pour Emmanuel Macron, faisons barrage au Front national

Dimanche 23 avril, le candidat de notre famille politique a été éliminé de l’élection présidentielle. Pour la seconde fois de notre histoire, le Front national s’est qualifié pour le second tour. Mon choix est clair, le 7 mai je voterai Emmanuel Macron pour battre le Front national.

Il ne faut pas se leurrer : le Front national, c’est un ennemi de la République. Nous le savons. Nous le voyons. Partout où le FN s’est implanté, un climat délétère y empoisonne la vie locale. Le Front national se présente comme le porte-parole de la France des oubliés mais il est le premier à se déchaîner contre les centres sociaux et à asphyxier les services publics de proximité. Le FN se présente comme le protecteur de nos valeurs et de notre patrimoine républicain, mais il est le premier à piétiner les valeurs républicaines en affirmant un discours ouvertement antisémite, xénophobe, homophobe. Il n’y a pas d’avenir possible dans le repli sur soi, la peur et la haine de l’autre.

Se battre activement contre le Front national, c’est puissamment protéger la République.

Le candidat de notre famille politique a mené une campagne courageuse mais il n’est pas parvenu à se qualifier au second tour. Pour autant, notre combat est loin d’être terminé. Dans une présidentielle parasitée par les affaires, où les propositions et les programmes ont été difficiles à faire entendre, une arrivée de l’extrême droite au pouvoir est tout à fait possible. Or, nous ne voulons pas d’un Front national qui piétinerait tout ce que nous avons entrepris pendant cinq ans pour redresser le pays. Nous ne voulons pas d’un Front national qui affaiblirait notre économie. Nous ne voulons pas d’un Front national qui isolerait la France sur la scène diplomatique. Nous ne voulons pas d’un Front national qui abîmerait et dégraderait nos pratiques démocratiques. Nous ne voulons pas d’un Front national qui diviserait les Français. Parce que nous sommes viscéralement attachés à nos valeurs républicaines, notre famille politique a historiquement répondu présente lorsqu’il s’agissait de les défendre lorsqu’elles étaient attaquées. Restons fidèles à ces engagements. Nous devons donc nous rassembler pour empêcher la victoire de l’extrême droite : se battre activement contre le Front national, c’est puissamment protéger la République.

C’est pourquoi, je fais le choix de voter pour Emmanuel Macron, avec lequel nous partageons de nombreuses convergences, sur l’Europe notamment. Il est le seul candidat présent au deuxième tour capable de porter des valeurs progressistes défendant la solidarité, l’égalité et la laïcité. Il est le candidat de la République face à l’antirépublicain. Je vous appelle à vous mobiliser sur le terrain pour faire barrage au Front national en votant et en appelant massivement à voter pour Emmanuel Macron.

François Rebsamen,
président de la Fédération nationale
des élus socialistes et Républicains