Le vélo est aussi un enjeu des municipales

Le Club des villes et territoires cyclables a présenté les résultats de son enquête sur “les politiques en faveur des cyclistes et des piétons dans les villes françaises”. Cet observatoire des pratiques locales présente un bilan réalisé auprès de 71 communes de toute taille entre 2011 et 2013. Majoritairement, le vélo est en expansion. La prise de conscience a eu lieu, les budgets “vélo” se créent, ainsi que des chargés de mission dédiés aux cycles dans les équipes municipales. Cependant, des points restent à améliorer, notamment pour le stationnement. Dans une utilisation de transports multimodaux, l’arceau est souvent la seule solution proposée aux cyclistes qui souhaitent laisser leurs vélos près des gares. La création de “maisons du vélo” dans les pôles gares semble être une possibilité de sortir du simple garage à vélos, couplant sécurité, service et emploi. Jean-Marie Darmian, maire de Créon, vice-président du Conseil général de Gironde et président du Club, a profité de cette occasion pour présenter avec émotion ses adieux et avec envie la liste des 14 pistes pour réussir la transition vers une politique vélo e!cace en vue des élections municipales. Il ajoute que « l’initiative de la mise en place d’une politique cyclable est toujours celle de la collectivité locale et non celle de l’État, que ce soit pour le financement ou les aménagements de la politique de mobilité active ». Jean-Marie Darmian a un seul regret, « celui de ne pas avoir vu émerger une véritable politique vélo nationale ».

J. B.

Cette brève est extraite de la newsletter n°152 du 9 février 2014.