Le CNAS relève le défi de l’action sociale

Le Comité National d’Action Sociale (CNAS) a tenu les 13 et 14 novembre à Pa­ris son 47e congrès national, après avoir renouvelé l’ensemble de ses instances paritaires sur le territoire suite aux élections municipales. Le conseil d’admi­nistration est également élargi et renouvelé pour tenir compte du mouvement constant de croissance. René Régnault, sénateur honoraire et ancien maire de St-Sanson-sur-Rance (Côtes-d’Armor) a été reconduit à la présidence. Le CNAS compte à ce jour près de 20 000 collectivités adhérentes et propose une action sociale et de loisirs à près de 650 000 bénéficiaires. Environ 860 000 prestations sont servies chaque année, soit un retour sur cotisation de plus de 80 % et des frais de structure inférieurs à 15 %.

Le conseil d’administration a décidé en 2014 d’instituer de nouvelles prestations ou d’en bonifier certaines, pour tenir compte de demandes nouvelles ou de publics particuliers, comme les jeunes sans enfant. 54 prestations sont opérationnelles, plus une douzaine d’offres institutionnelles, En 2015, le taux de cotisation de 0,86 % de la masse salariale restera inchangé pour la 4e année consécutive. Outre l’aspect formel d’une assemblée générale, celle-ci a été l’occasion d’un intéressant débat sur l’impact sur les personnels des réformes territoriales en cours, qui permettra d’anticiper les actions de développement et de fidélisation.

Que ce soit sur la démarche qualité, la couverture du territoire ou le nombre d’adhérents et de bénéficiaires, le CNAS est bien engagé pour relever le “Défi 2015” qu’il s’était donné, comme en atteste le bilan d’étape qu’il a présenté. Les nouveaux élus des instances départementales et régionales sont armés pour cela, avec des outils didactiques (vidéo, kit, charte, espace personnel en ligne…). Une démarche qui justifie l’obtention en 2014 du label qualité ISO 9001 d’Afnor.

Jean Cordelier

Cet article est extrait de la lettre des élus socialistes et républicains n°188 du 24 novembre 2014