A l’Assemblée nationale, un hommage aux Compagnons de la Libération

Le 27 mai, première Journée nationale de la Résistance, Kader Arif, secrétaire d’État aux Anciens combattants et à la Mémoire, et Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, ont rendu un hommage aux Compagnons de la Libération en inaugurant une statue dans le hall du bâtiment Jacques Chaban-Delmas de l’Assemblée nationale. Kader Arif a tenu à rappeler le parcours de résistant et la vie de celui qui fut président de l’Assemblée nationale et également Compagnon de la Libération. “La colonne de rameaux”, sculptée par Vincent Barré se trouve devant un mur reprenant les noms des 1 038 personnes élevées au rang de Compagnon de la Libération.

Cette oeuvre évoque « à la fois la fragilité et l’infini de l’engagement de ceux qui ont su dire non », précise Claude Bartolone. En honorant la mémoire de « cette jeunesse qui s’est fait tuer en riant pour sauver le monde, de ces résistants qui ont permis l’établissement du Conseil national de la Résistance et dont les principes sont toujours d’actualité », le président de l’Assemblée y voit un exemple pour une jeunesse actuelle qui « arrive difficilement à prouver ce qu’elle vaut ». La cérémonie s’est clôturée par la remise de la médaille de l’Assemblée nationale par son président à deux Compagnons de la Libération ainsi qu’à la veuve d’un autre. Claude Bartolone a tenu à remercier ceux qui ont su «prendre le risque de conquérir jour après jour avec ardeur et courage la dignité de représenter une nation indivisible, libre et souveraine».

J. B.

Cette brève est extraite de la lettre des élus socialistes et républicains n°168, du 2 juin 2014

Abonnez-vous à la newsletter