L’AMGVF renouvelle ses instances

Après un vote qui se déroulait pour la première fois à bulletins secrets, le 20 mai, l’Association des maires de grandes villes de France (AMGVF) a élu son bureau, composé de 30 membres. Jean-Luc Moudenc, maire UMP de Toulouse, a été élu président, avec 46 voix contre 39 à Jean-Louis Fousseret, maire PS de Besançon, devenu 1er vice-président. Les sept autres vice-présidents incarnent la parité souhaitée par l’association. « Le bureau affirme les sensibilités politiques différentes avec une seule ligne de conduite : faire entendre la voix des villes, des métropoles et des agglomérations dans le cadre du big bang territorial », a déclaré le président. « Il est important que le fait urbain soit reconnu », commente Jean-Louis Fousseret. « Pour cela, nous allons travailler dans le même esprit que précédemment ». L’AMGVF poursuivra son travail de rapprochement avec l’Association des communautés urbaines de France (Acuf) afin de renforcer la parole de la France urbaine et périurbaine. Jean-Luc Moudenc conduira, avec Gérard Collomb, maire de Lyon, élu ce même jour président de l’Acuf, une délégation d’élus pour rencontrer le Premier ministre, Manuel Valls, le 27 mai. Ils échangeront et travailleront sur l’avant-projet de loi clarifiant l’organisation territoriale de la République. « Nous souhaitons connaître les intentions du gouvernement sur la thématique de l’urbanité », précise le président. Parmi les vice-présidents de l’AMGVF, la gauche est notamment représentée par Nathalie Appéré (Rennes) et Jean-Claude Boulard (Le Mans). L’UMP André Rossinot (Nancy), conserve sa fonction de secrétaire général. Dominique Gros, maire PS de Metz, est secrétaire général adjoint, et François Cuillandre, maire PS de Brest, trésorier général.

Dominique Maurel