Zoom sur la campagne d’Anne Hidalgo dans les territoires

Anne Hidalgo et les militants socialistes mènent depuis le début de cette élection présidentielle une campagne ancrée dans les territoires de notre pays.

 

En témoignent les nombreux déplacements de la candidate à qui des accueils chaleureux ont été observés partout en France.

  

Notre candidate est celle de la ruralité, comme elle a pu l’expliquer lors de déplacements en région. A titre d’exemple, Anne Hidalgo était en Mayenne en janvier dernier. Cette région est un désert médical souffrant du manque de médecins. Ainsi la candidate y a dévoilé l’une de ses propositions : obliger les internes à exercer leur quatrième année d'internat dans un désert médical. De même, lors de son déplacement à Blois, Anne Hidalgo s’est illustrée pour son écoute des élus locaux : le premier édile, Marc Gricourt, a déclaré avoir été « séduit par sa personnalité » tout comme « sa vision politique pour la France ». Une preuve de la proximité de notre candidate avec les élus locaux, lesquels sont le maillon le plus structurant de la vie publique.

 

De même, il suffit de s’intéresser à ses déplacements aux Antilles au mois de février où elle a été accueillie par des habitants très réceptifs à ses propositions de politiques publiques sociales ambitieuses et à l’ensemble de sa candidature. La candidate socialiste a la volonté de faire des territoires d’outre-mer des régions à la pointe de la transition écologique de notre pays. Elle souhaite mettre en place le remboursement à 100% par la sécurité sociale des frais médicaux liés à l’exposition au chlordécone ou encore intégrer dans le cahier des charges de Radio France et France Télévisions des obligations de traitement des actualités des outremers à des horaires d’écoute standards.

 

L’accueil réservé à Anne Hidalgo s’explique rationnellement, la Guadeloupe et la Martinique sont les oubliés du gouvernement depuis le début du quinquennat Macron alors que les élus socialistes et apparentés œuvrent au quotidien pour l’amélioration des conditions de vie aux Antilles.

 

Parmi l’ensemble des élus socialistes qui oeuvrent au quotidien pour changer la vie des français, un certain nombre l’ont accompagnée à Montpellier. Ce déplacement était l’occasion de célébrer les 40 ans de la loi de décentralisation. Celle-ci avait transféré de nombreuses compétences autrefois du domaine de l'État vers les collectivités, une réforme poursuivie par les gouvernements socialistes successifs et que notre candidate souhaite prolonger en tant que présidente de la République.

  

À cela s’ajoute la caravane Génération Hidalgo qui sillonne le pays durant un mois durant pour aller à la rencontre des Français. Cette caravane est gérée par de jeunes militants qui rencontrent nos concitoyens afin de les convaincre de voter pour une candidate du progrès social, de l’écologie et du féminisme.

 

Ainsi, Anne Hidalgo, les élus socialistes des collectivités et les militants font mentir ceux qui ont voulu présenter cette candidature comme celle des grands centres villes uniquement.