Retour sur le vote de la loi dite « pouvoir d’achat »

La loi dite « pouvoir d’achat » a été votée et promulguée en juillet dernier, à l’issue de débats animés. 

Se voulant une loi venant combattre l’inflation qui ronge le pouvoir d’achat des Français, c’est pourtant un texte qui refuse toute hausse des salaires, s’en remettant avant tout à la bonne volonté des entreprises et aux sacrifices des plus précaires pour permettre à ceux-ci de survivre.  En particulier, la « vente » des RTT par le salarié, proposition venue de la droite sénatoriale reprise par la majorité présidentielle, représente un recul majeur des droits sociaux. Conquis tout au long du XX siècle par la gauche de gouvernement, les congés payés sont désormais réduits à une simple monnaie d’échange pour ceux qui n’arrivent plus à boucler leurs fins de mois ! Ce bonus financier sera en outre exonéré en prime d’impôts et de cotisations, venant donc grignoter un peu plus les retraites futures.

Deuxième point chaud du sprint parlementaire qui s’achève, la loi de règlement 2021 a été rejetée par le Parlement. Une première en près de 200 ans, ce fait inédit signifie que les parlementaires ont jugé les comptes de l’Etat insincères et représente un signal fort en faveur d’une plus grande transparence et rigueur financières.