Les collectivités territoriales confrontées à l’explosion des dépenses

Le gouvernement comptait réduire au strict minimum l’aide accordée aux collectivités pour leur permettre de faire face à l’explosion des dépenses qui s’annonce du fait des décisions nationales : revalorisation du point d’indice des fonctionnaires, hausse du RSA, ainsi que l’inflation. Comme souvent, « l’Etat, qui fait de la dette et des déficits, demande à ceux qui n’en ont pas de payer à sa place » (André Laignel, Premier vice-président délégué de l’Association des Maires de France, Maire d’Issoudun).

Grâce au travail des parlementaires socialistes, le ministère des finances a été contraint à céder une enveloppe de 600 millions d’euros à disposition des élus locaux. Deux communes sur trois bénéficieront notamment d’une aide directe.

Cependant, malgré les efforts des parlementaires socialistes, ceux-ci ne sont pas parvenus à obtenir l’indexation de la dotation globale de fonctionnement sur l’inflation, rejetée une fois de plus par la droite et la majorité présidentielle. Cette mesure permettrait de ne plus avoir à dépendre du bon vouloir du ministère pour aligner les capacités de financement des collectivités sur la conjoncture.