Le budget participatif de la ville de Paris : bilan et perspectives

Le budget participatif de la ville de Paris : bilan et perspectives.


Une courte histoire du budget participatif

Le budget participatif est un dispositif qui permet à des citoyens non élus de participer à la conception ou à la répartition des finances publiques. Née en 1989 à Porto Alegre au Brésil, cette innovation démocratique s'est diffusée à travers le monde, principalement à l’échelon communal.

Au début des années 2000, des Budgets Participatifs se développent dans une quinzaine de villes françaises, généralement à l’initiative de majorités communistes.  Morsang-sur-Orge (Essonne) et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) sont les premières villes à se lancer respectivement  en 1995 et 1997.

Après un premier essor au tournant des années 2000, les budgets participatifs avaient quasiment disparu en 2014. Promesse de campagne de la candidate Anne Hidalgo, l’instauration d’un budget participatif dans la capitale donne une nouvelle impulsion à cette pratique. En 2020, 150 collectivités (communes, département et régions, voire des facultés à Lille) le mettent en place avec des modalités variables.  

Ces dispositifs répondent à l’aspiration d’une démocratie plus participative et plus directe. Cependant,  les différents organes de participation citoyenne sont souvent dépourvus de moyens, au risque de démotiver les participants (consultations, conseils citoyens). Le budget participatif est alors un outil singulier et mobilisateur dans le sens où les citoyens ont un pouvoir d’action réel qu’ils voient se concrétiser à court et moyen terme.


Le budget participatif de la ville de Paris

Le Budget Participatif de la ville de Paris fonctionne de la façon suivante : chaque habitante ou habitant peut soumettre un projet au vote des Parisiennes et Parisiens. Le projet peut concerner l’ensemble de la ville comme être localisé uniquement dans un des 20 arrondissements. Les projets sont classés dans 12 catégories (sport, environnement, solidarité, patrimoine, culture …). Pendant deux semaines en septembre un vote physique et numérique est ouvert à tous, sans condition d’âge ou de nationalité. Les projets lauréats sont ensuite financés par l’enveloppe du Budget Participatif et mis en oeuvre par les services municipaux.

Le budget Participatif de Paris représente 5% du budget d’investissement de la ville, soit 500 millions d’euros sur la mandature 2014-2020.

Pour être recevable, un projet doit être conforme aux règles suivantes :

Répondre à l’intérêt général, Entrer dans le champ de compétence de la Ville de Paris.

Représenter une dépense d’investissement, et non de fonctionnement.

Être déposé par une Parisienne ou un Parisien, à titre individuel ou collectif.

Le succès du Budget Participatif peut s’apprécier à chaque coin de rue. Depuis 2014 ce sont 2 751 réalisations qui ont vu le jour. Selon Anne Hidalgo : « Je fais confiance aux Parisiens : cette ville qu’ils connaissent mieux que quiconque, je veux qu’ils nous aident à la façonner, à la faire grandir. »


3 réalisations concrètes pour les Parisiennes et les Parisiens

Rénovation du  mur d’escalade de la Croix-Nivert (15e) : Ce projet, issu du Budget Participatif 2018 proposait la rénovation du mur d’escalade rue de la Croix Nivert pour permettre aux adhérents comme aux élèves du collège Duhamel de s’adonner à la pratique de l’escalade. Validé avec les usagers, les scolaires et les associations, les travaux sont aujourd’hui terminé et le mur d’escalade ouvert à toutes et à tous.

Street art et expression libre dans le 19e : Ce projet rassemble plusieurs interventions artistiques dans le 19e arrondissement. Pour chaque intervention, il s'agit de créer des espaces de vie, de pratiques par le geste artistique. L'enjeu principal de ce projet est de créer une zone visuelle forte qui transforme l'espace et sa perception par les habitants et les passants. Rendez-vous aux 4 coins du 19e pour admirer les différentes réalisations comme le « Toi et Moi », de l'artiste Boa Mistura, pour investir l'escalier situé rue Frédédic Mourlon ou le « Dispatchwork » en briques de Lego recyclées, de l’artiste Jan Vormann, pour investir l’espace du Quai de Metz.

Restauration de la fontaine Louvois (Paris Centre) :

Pépite de Paris Centre, cette fontaine a été réalisée en 1844 par Louis Visconti à la demande de Louis-Philippe. Le socle inférieur du monument est décoré de quatre tritons chevauchant un dauphin rendant hommage aux 4 grands fleuves français. Sur le pourtour de la grande vasque de marbre sont sculptés les douze signes du zodiaque en alternances avec des mascarons crachant de l'eau. Le projet commun était porté dans le cadre du Budget Participatif de 2019 par l'association « Sauvegarde du square Louvois » avec le soutien du Conseil de Quartier Vivienne - Gaillon.

Si le bassin, l’eau et la lumière ont été remis en état entre 2013 et 2015, le plateau central restait lézardé et les  sculptures qui ornent la fontaine avaient besoin d’être restaurées. Si les travaux on pris du retard avec la crise sanitaire, vous pouvez désormais admirer la fontaine comme neuve au 69, rue de Richelieu.


Le budget 2021 : Imaginons le Nouveau Paris !

En sept ans d’existence, le Budget participatif de Paris innove chaque année pour répondre aux enjeux prioritaires des habitantes et habitantes de la capitale. En particulier en 2021, après plus d’un an de crise sanitaire qui a boulversé nos modes de vie et notre rapport à la ville.

En 2021, le Budget participatif se donne un objectif :  il s’agit de dessiner le Paris de demain, celui de l’après-crise.

Les porteurs de projet devront s’appuyer sur les solutions inspirantes et créatives qu’un grand nombre de citoyennes et de citoyens et d’associations ont imaginé pour renforcer la solidarité et l’entraide en 2020, soutenir toutes celles et tous ceux qui souffrent de l’arrêt de leurs activités, imaginer les projets qui nous permettront de mieux supporter des épisodes qui bouleversent nos modes de vie.

Le Budget Participatif de 2022  veut également accompagnement tout particulièrement les porteurs de projets en quartiers populaires. Aussi, le Conseil de Paris a renouvelé le vote d'une enveloppe de 100.000 euros pour soutenir les projets associatifs favorisant l'implication des habitantes et habitants et acteurs des QPV dans le cadre de l'édition 2022 du Budget participatif. Il s’agit en particulier de mobiliser les publics les plus éloignés des dispositifs et démarches de participation et  d’accompagner des idées émanant des quartiers populaires.

Pour l’édition 2021, près de 2500 projets ont été déposés, ce qui confirme l’engouement des Parisiennes et Parisiens pour ce dispositif permettant de renforcer les liens entre les citoyennes et citoyens, leurs institutions et leurs représentants locaux, assurer davantage de transparence et renforcer la codécision pour une ville plus résiliente, inclusive et solidaire.