La région Centre Val de Loire lance une "COP" locale

Afin de lutter contre le réchauffement climatique, la région Centre Val de Loire, présidée par François Bonneau, a lancé une COP locale en septembre 2019, déclinaison de la COP21 de Paris en 2015. L’objectif est de prendre des mesures fortes pour mettre en oeuvre une politique de transition écologique dans le territoire. En dessinant les axes de son action pour les prochaines années, François Bonneau se veut novateur et regarde de l’avant. En ligne de mire : réduire de -50% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 30 ans.

La COP Centre Val de Loire, c’est 18 mois de discussions, 171 ateliers, des dizaines de partenaires institutionnels, associatifs ou citoyens mobilisés… Desquels sont sortis 42 engagements concrets pour faire avancer la cause environnementale dans la région. Parmi ces propositions, un investissement pour rénovations énergétiques dans les lycées, le remplacement de tous les bus par des modèles hybrides ou électriques d’ici 2028, ou encore la mise en place de circuits courts pour l’alimentation.

Au niveau du financement des différentes actions, la Région va se solliciter l’Etat, l’ADEME, la Banque des Territoires, l’Union Européenne, mais également une banque qui a accepté de lancer un livret d’épargne citoyenne à l’échelon régional. Ses fonds serviront à aider au déploiement des projets du programme.

Pour François Bonneau, « la transition écologique n’est pas la mise sous cloche de l’activité, mais un changement des pratiques. Il n’y a de solutions que concertées et collectives ».

Premier projet environnemental de cette ampleur en France à l’échelle d’une région, la COP unit les moyens publics et privés, les contributions citoyennes et l’expertise scientifique pour une série d’engagements en faveur de la sobriété énergétique, et de nature à endiguer le réchauffement climatique. Un accord interviendra tous les deux ans, faisant l’objet d’un suivi et d’une évaluation régulière.