Les maires ruraux lancent une souscription

Les maires ruraux lancent une souscription pour sauver les petits commerces, les artisans et des emplois

Dans la lutte contre le Coronavirus, de nombreuses actions voient le jour, à différentes échelles. L’action des maires ruraux en association avec le mouvement “Bouge ton coq” est l’une d’elle : l’objectif est, à travers le lancement d’une campagne de souscription nationale, d’aider les commerces, les artisans et les producteurs des communes de moins de 3 500 habitants afin de conserver la vitalité et le lien social dans les milieux ruraux. Les sommes récoltées sont perçues par les maires (entre 1000 et 1500€) qui distribuent ensuite les aides à des commerçants, artisans ou producteurs qui sont dans des situations critiques et font face à l’urgence.

Pour participer au don : https://www.bougetoncoq.fr/c-est-ma-tournee/

Alors que la France entame sa troisième semaine de confinement, l’Association des maires ruraux de France (AMRF) et le dispositif Bouge ton coQ ont décidé de soutenir les petits commerces, les bistrots, les épiceries, les artisans, les petits producteurs, ceux qu'ils décrivent comme "les petites entreprises qui font notre paysage économique, nos emplois et notre vie quotidienne". Pour ce faire, l’AMRF s'est rapprochée de nouveau des frères Brochot, ces entrepreneurs à l’origine de Cocoricauses en 2016 et de la plateforme "Bouge ton coQ" en février 2020, en lançant le 31 mars 2020  un appel à la solidarité sous le hastag #CestMaTournée. Ils invitent "chacun à faire un don en lieu et place de la tournée générale rendue impossible". Concrètement, une connexion sur la plateforme www.bougetoncoq.fr/c-est-ma-tournee/ permet d’effectuer un don "en deux clics". La contribution peut se faire de manière publique, privée ou anonyme.


Les fonds sont versés sur un fonds de dotation qui ouvre droit à la défiscalisation, pour les particuliers comme pour les entreprises, dans les limites accordées par la loi.

"Pendant toute la durée du confinement, chaque semaine et sur la demande des maires, l’intégralité des dons sera distribuée pour aider ceux dont l’action est ou pourrait être déterminante dans la gestion de la crise en locale et en particulier au soutien aux plus démunis", précisent les initiateurs dans un communiqué du 31 mars. Ce sont les maires qui alertent sur les besoins locaux. Les candidatures sont simples et seront transmises avec l’aval du maire.