La FNAU s’ouvre au périurbain

Député de la Gironde, président de la Communauté urbaine de Bordeaux, Vincent Feltesse est également le président de la Fédération nationale des agences d’urbanisme (FNAU), qui a tenu ses 34es Rencontres nationales à Amiens. La FNAU a fait part de ses attentes à l’égard du projet de loi sur le logement, notamment sur l’encadrement des loyers. Un volet sur l’urbanisme est prévu, très structurant en matière de PLU intercommunaux et de clarification des normes. Le phénomène de ville diffuse est de mieux en mieux pris en compte pour les agences, dans leur politique urbanistique, prenant en compte des problématiques environnementales ou de modalités. La FNAU cherche à redorer l’image du périurbain. Aujourd’hui, les campagnes sont absorbées et le mode de vie urbain est majoritaire. Il est donc normal de prendre en compte l’étalement urbain dans les politiques locales des élus. Une partie des habitants du périurbain le sont pour des raisons foncières. Le logement y est moins onéreux. Depuis sa prise de fonction, le gouvernement Ayrault conduit une politique de réduction des inégalités. L’égalité des territoires est même rattachée à un portefeuille ministériel. La Datar conseille de s’appuyer sur la diversité des territoires pour enrayer ces inégalités. En conclusion de ces Rencontres, Vincent Feltesse met en garde : « Il faut tirer les leçons du tout tramway et ne pas se focaliser sur un unique moyen de transport mais sur une intermodalité plus en adéquation avec l’étalement urbain […] Les Agences d’urbanismes doivent prendre en considération la représentation de cet espace tiers territorial qu’est le périurbain, pour qu’ils ne soient plus les territoires oubliés des zones de ressources ».

J. B.