Hélène Geoffroy

Elue - Helene Geoffroy

Hélène Geoffroy est une jeune députée, élue aux dernières législatives dans la 7e circonscription du Rhône. Son parcours personnel lui procure une bonne connaissance de toutes les “France”. Une naissance dans l’Oise, une enfance dans les Dom-Tom, des études à Paris et une carrière professionnelle dans la banlieue lyonnaise.

 

Née en 1970 à Creil, Hélène Geoffroy a grandi en Guadeloupe. C’est pour intégrer l’école polytechnique, d’où elle sortira avec un doctorat en mécanique, qu’elle rentre en métropole. Elle quitte ensuite la région parisienne pour s’installer à Vaulx-en-Velin en 1997. Elle devient chargée de recherche en mécanique dans une école d’ingénieur de la commune. C’est d’ailleurs dans cette ville qu’elle commence en parallèle sa carrière politique. Elle devient adjointe au maire en 2001, déléguée à l’emploi, à l’insertion professionnelle, à la formation et au droit des femmes. En 2004, elle est élue au Conseil général. En 2008, elle est tête de liste aux élections municipales. “Renou’Vaulx à Gauche” rassemble socialistes, radicaux, MRC, verts, etc. Cette liste ne l’emporte pas, mais cela lui permet de devenir conseillère municipale. Maurice Charrier (PCF) est réélu au premier tour avec 50,6 % des voix. En 2011, Hélène Geoffroy est réélue conseillère générale.

 

Désenclaver les quartiers

 

En parallèle, Hélène Geoffroy a présidé différentes structures d’accompagnement de demandeurs d’emploi. Le retour à l’emploi est d’ailleurs une des causes qui lui tient le plus à coeur. Avec le groupe socialiste, elle a participé à la mise en place du RSA dans le département du Rhône. Cet attachement à la quête de l’emploi est lié au sien. En effet, étant chargée de recherche dans une école d’ingénieur, elle est confrontée chaque année à des jeunes diplômés qui se retrouvent à la recherche de leur premier emploi. C’est tout naturellement qu’elle s’occupe de leur insertion. Pour elle, l’implication dans la vie professionnelle est une valeur qu’il faut inculquer tôt. Elle participe à la mise en place de tutorat des collégiens des quartiers difficiles par ses étudiants. « La jeunesse est le futur de la Nation et son ambition ne doit pas être contenue, mais encadrée et encouragée », estime-t-elle. Chemin faisant, l’emploi sera la clé de la renaissance des quartiers populaires, qu’elle connaît bien d’ailleurs, ils sont nombreux dans sa circonscription. « Ils méritent un développement harmonieux, lié à la forte dynamique démographique, qui passe par la réalisation d’infrastructure de transport, des équipements publics de proximité, mais aussi un programme de logement ambitieux. Il faut désenclaver ces quartiers populaires en créant des espaces respiratoires urbains ».

Hélène Geoffroy fait partie de cette génération de jeunes députés qui croient encore en cette jeunesse, souvent décriée, qui représente l’avenir de la France. Son cheval de bataille reste la justice sociale, comme le gouvernement Ayrault s’évertue de le faire aussi. Dans le Rhône, Hélène Geoffroy est bien entourée. D’abord par Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes. Elle est aussi très proche de Pascale Crozon, députée de la circonscription voisine, celle de Villeurbanne, une sorte de marraine à l’Assemblée nationale. Sa place de députée, Hélène Geoffroy l’a joliment gagnée en emportant 60,07 % des suffrages en sa faveur. Son élection a permis de mettre en avant le recul de l’UMP sur la circonscription, divisant le résultat de son adversaire par deux, au premier tour par rapport aux élections précédentes. Ce qui le place à un résultat quasi-similaire à celui du FN. Hélène Geoffroy s’impose progressivement dans la région lyonnaise. Et pourquoi pas pour 2014 conquérir Vaulx-en-Velin…

Julien Bossu