Grand oral des candidats par l’ADF : la question financière précisée ?

Avant les maires le 22 mars, le tour des Départements : ce 8 mars, l’Assemblée des Départements de France (ADF) recevait les principaux candidats à l’élection présidentielle (Hamon, Macron, Le Pen, Mélenchon, Fillon, Dupont-Aignan) ou leurs représentants dans un format “grand oral” leur permettant d’exposer leurs programmes pour les collectivités locales. Les finances constituaient, comme il fallait s’y attendre le plat principal, et ont permis de déceler quelques lignes de fracture entre candidats, bien qu’aucun n’ait fait preuve d’une grande originalité sur ces sujets.

Unanimement, les candidats ont appelé à un pacte financier pluriannuel entre l’État et les collectivités, afin de donner à ces dernières une visibilité quant à la feuille de route de l’exécutif sur le quinquennat. En matière de dotations, préoccupation majeure des élus locaux après 4 années de baisse, seul F. Fillon a annoncé une nouvelle diminution de 7,5 milliards d’euros (elle était de 20 milliards d’euros dans son programme de la primaire…) sur 2018-2022, à raison d’1,5 milliard d’euros par an. E. Macron prévoit 10 milliards d’économies incombant aux collectivités, qui ne passeraient pas par la baisse des dotations, mais par des économies en dépenses de fonctionnement, élaborées dans le cadre du pacte Etat-collectivités. Le programme de M. Le Pen annonce lui aussi 10 milliards d’euros d’économies pour les collectivités, grâce à quelques mesures comme la suppression des CESER, la lutte contre la fraude sociale, ou encore la suppression des régions. Les autres candidats promettent un arrêt de la baisse des concours financiers de l’État, voire une hausse de ceux-ci.

Si aucune proposition notable n’est à relever en matière de fiscalité locale, notons, concernant la question cruciale du financement du RSA, le relatif consensus des candidats pour une recentralisation de celui-ci. Rappelons que l’ADF avait largement œuvré, en 2016, à l’échec des négociations visant à opérer une recentralisation du guichet financier lié au RSA…

RS.